Résistance Identitaire Européenne

Départements : 66
Contact : Jean-Jacques au 06 89 35 61 51

 

http://terraipoble.wordpress.com/

catalogne

 

"Expédition Terre et Peuple au sommet du Bugarach, dans les Pyrénées"

BUGARACH_015

"Expédition Terre et Peuple au sommet du Bugarach, dans les Pyrénées"

La Catalogne ? C’est l’affaire des Catalans

Le texte signé Alexis Toulet et intitulé « Catalogne : vers la défaite des séparatistes » paru sur notre site et reprenant à son compte l’argumentation des autorités madrilènes, figées dans leur jacobinisme, ne reflète évidemment en rien le point de vue de Terre et Peuple.

Le dossier catalan est certes complexe et cette complexité doit être prise en compte si on veut éviter de dire ou écrire n’importe quoi (ce qui est le cas de beaucoup de commentateurs). Mais en tout état de cause  - et même si cela déplait à certains - il existe un peuple catalan, une identité catalane et le droit des peuples à décider de leur destin est pour nous impératif. C’est donc aux Catalans et à eux seuls de dire ce qu’ils veulent et d’agir en conséquence. Ceux qui refusent ce principe et se permettent de donner des leçons aux Catalans ne peuvent se dire identitaires (mais je pense que c’est là une étiquette qui leur répugne… et nous n’avons donc rien en commun avec eux).

                                                                                Pierre Vial

Imprimer E-mail

Elne, Pays Catalan, des islamistes obligent une famille à fuir de son logement

Elne, Pays Catalan, des islamistes obligent une famille à fuir de son logement

Cela pourrait être le titre d’un mauvais polard, mais c’est la triste réalité d’un événement survenu il y a peu.

C’est en fin de semaine dernière, vendredi 14 juillet, que j’ai découvert la vidéo du youtubeur Boris Le Lay via l’envoi d’un contact. Un témoignage édifiant, sans aucune exagération, soit-dis en passant pour les mauvaises langues.

De quoi s’agit-il ?

Une famille avec trois enfants a dû fuir son logement situé à Elne, en Pays Catalan.

Fuir ? Oui fuir, sous la pression et les menaces de mort d’une trentaine de fanatiques musulmans excités par l’adjoint de l’imam local. Ce second couteau s’avère être le voisin direct de la famille Lesteven. Pour quelle raison obscure ? En raison de l’implication militante du chef de famille pour la campagne des récentes élections législatives en faveur du candidat frontiste, et désormais élu député, Louis Aliot.

Le maire d’Elne n’est pas à la hauteur de ses fonctions.

Révolté, mais nullement surpris de l’évolution chaotique de ce pays et du laisser-faire de l’administration. En effet,  le maire de la commune et ses adjoints sont Officier de Police Judiciaire (OPJ) de droit (art. L.16 du Code des Procédure Pénale). Peu de personnes en sont informées et les intéressés eux-mêmes peu enclins à revendiquer cette fonction fort encombrante par les temps qui courent pour des politiciens seulement intéressés par leur réélection. Il est bon de rappeler que conformément à l’article L.2211-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, le maire concourt par son pouvoir de police administrative au respect du bon ordre, de la sûreté, de la sécurité, de la tranquillité et de la salubrité publique sur le territoire de la commune. Le maire ici n’a pas rempli sa fonction. Les nombreux appels au secours de cette famille non pas été entendus par ce dernier. En revanche le standard téléphonique de la mairie a bien été saturé par les appels des citoyens insurgés devant un tel laxisme, motivés par un  appel à une mobilisation téléphonique afin de dénoncer un fait inacceptable d’insécurité. 

Mise en place d’un réseau de solidarité au-delà des étiquettes politiques

Par le biais de mes contacts j’ai rencontré dans la foulée cette famille afin de proposer une aide via nos réseaux, Resistència que je préside, ainsi que la Ligue du Midi. 

Fort heureusement, bien avant notre entretien, la solidarité a bien fonctionné grâce à cette vidéo publiée par Boris Le Lay, et cela seulement en quelques heures. De nombreuses personnes ont apporté leur concours dans cette opération. Des dons ont pu être collectés et une aide au déménagement organisée. Car faut-il encore le rappeler, la situation très tendue avec la communauté musulmane d’Elne n’a pas permis à cette famille de pouvoir regagner son logement, même pour récupérer quelques affaires.

Une solution de relogement a été également trouvée. Sur cette question la discrétion s’impose.

Des questions restent en suspend

Outre le silence des élus d’Elne et l’inaction des forces de l’ordre dans cette affaire il convient de s’interroger sur plusieurs faits :

  • Comment se fait-il qu’un citoyen ne soit pas protégé par rapport à ses opinions politiques ? Il est inadmissible, et inconcevable que des musulmans radicalisés décident de faire la loi chez nous et de chasser une famille de son domicile en appliquant la politique de la terreur, avec la complaisance des pouvoirs publics.
  • Comment se fait-il qu’aucun média, national ou local n’ait parlé de cette affaire ? Sans la réactivité des internautes cette affaire aurait été étouffée.
  • Comment se fait-il que ces fanatiques ne soient pas inquiétés pour le moins du monde ?

En conclusion

La mairie d’Elne prévoit la construction d’une mosquée, ayant parait-il une capacité d’accueil de 300 places. Cette affaire violente, traitée avec légèreté par le pouvoir municipal doit susciter une question primordiale, LA QUESTION : Jusqu’où les politiciens seront-ils prêts à ramper pour satisfaire des désidératas de la communauté musulmane ?

Llorenç Perrié Albanell

Page Facebook Laurent Perrié : https://www.facebook.com/perrie.resistencia/


Page Facebook Resistència : https://www.facebook.com/resistcat/


Chaîne Youtube Llorenç Perrié Albanell :  

https://www.youtube.com/channel/UCjAgSO7k5cxbDYN6oSGQIhQ


Blog Llorenç Perrié Albanell : https://llorenperrialbanell.wordpress.com/


Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Nous écrire :


ASSOCIATION RESISTÈNCIA
BP 10002
66050 PERPIGNAN CEDEX

Imprimer E-mail

Immigration ? Puisqu’on vous le dit !

 

La première action de Resistència s’est déroulée le 17 octobre dernier à Sainte Marie la Mer pour dénoncer l’arrivée, et le logement au frais du contribuable, d’immigrés illégaux en provenance de la jungle de Calais. Par un tractage massif nous avions informé la population sur nos inquiétudes via cet accueil imposé depuis Paris et par l’intermédiaire de la préfecture, le porte-flingue de l’Etat jacobin.

Malgré les tours de passe-passe des bien-pensants et de la presse locale – omerta et minimisation des faits- la vérité éclate. Des jeunes Ethiopiens, logés, nourris, blanchis par nos soins et contre notre gré, au CCAS de Sainte Marie la Mer, auraient agressé une équipe du HCR (Haut-Commissariat aux réfugiés). Encore un machin qui finance le grand remplacement. Un agent interprète aurait eu le malheur de ne pas s’exprimer en Oromo, le dialecte de l’ethnie de ces « jeunes », ce motif d’incompréhension aurait déclenché une vie discussion, puis des intentions belliqueuses de la part des faux-réfugiés. Intentions belliqueuses à tel point que les agents du HCR ont dû se réfugier (il s’agit-là de vrai réfugiés pour le coup !) dans un bureau du bâtiment pendant que les illégaux vandalisaient le véhicule du HCR ! Une vingtaine de militaires ont dû intervenir, le sous-préfet a même dû se rendre sur place. Procédure habituelle et manque de fermeté patente : un jeune a été mis en garde-à-vue pendant quelques heures… lamentable.

Citons l’Indépendant du 20/12/16 : Le sous-préfet a discuté avec les mineurs : « Ils se sont excusés et j’ai pu leur expliquer qu’ils ne pourraient plus aller au Royaume-Uni comme ils l’espéraient ; Ils seront pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance ».

Toujours selon l’Indépendant et comme je l’avais dénoncé dans un article en date du 17/9/16, soit avant l’arrivée des immigrés clandestins à Sainte Marie la Mer, neuf d’entre eux avaient déjà rejoint le Royaume –Uni avant les faits de violences énoncés plus haut.

Le triste attentat de Berlin survenu sur un marché de Noël le soir du 19 décembre 2016 n’a échappé à personne. Compte tenu des derniers événements nous sommes en droit de nous interroger sur la sécurité dans notre département. Nous demandons dès à présent que la préfecture des Pyrénées-Orientales rende publiques les informations suivantes : Nombres d’immigrés illégaux présents dans les P.O avec détail de l’âge et du sexe des intéressés, les zones de répartition de ces derniers et évidemment le coût financier de cet accueil forcé supporté par la collectivité.

En second lieu, nous demandons leur expulsion immédiate et sans préavis.

Llorenç Perrié Albanell, président de Resistència

Imprimer E-mail

Pas de mini-jungle de Calais en Pays Catalan !

perrie33

Un communiqué de Llorenç Perrié Albanell

            Si les questions liées au nom de notre nouvelle région, et les revendications pour le droit à un statut territorial, à l’instar de la Corse, occupent les esprits en Catalogne du Nord, nous ne devons pas oublier non plus que le pouvoir socialiste parisien persiste encore et toujours dans son entreprise de déconstruction de notre société traditionnelle et homogène. Le 13/09/16, un document confidentiel du Ministère de l’intérieur concernant le démantèlement de la Jungle de Calais vient d’être rendu public par le Figaro : « Le schéma de mobilisation des places d’hébergement sur l’ensemble du territoire a été validé », annonce ce document. Dans les faits, nous explique un récent communiqué de la Ligue du Midi,  cela signifie que partout en France, des CAO (Centres d’Accueil et d’Orientation) vont devoir être créés pour accueillir toujours plus de migrants.

            Le régime jacobino-mondialiste avance en conquérant dans ce qu’il considère comme ses « provinces », où il s’imagine déverser ses flots ininterrompus d’immigrés sans rencontrer d’hostilités. Seulement la résistance s’organise malgré un durcissement de l’État dans ce domaine, et seulement celui-ci:

        – Le maire d’une commune du sud de 2.500 habitants a souhaité organiser un référendum sur l’obligation faite par le préfet d’accueillir 70 migrants. Le préfet, fonction hautement antidémocratique, a rétorqué que le référendum était illégal parce que “cette question n’était pas une affaire communale”.

        – Forges-les-Bains, une petite ville de 4.000 habitants de l’Essonne, à la suite d’une réunion houleuse, le futur Centre d’Accueil des Migrants a été incendié. Dans un communiqué la municipalité, sans étiquette, a expliqué que “la commune n’avait pas été consultée” pour l’ouverture du centre et assurait subir un diktat de l’État.

   Toujours selon un communiqué de la Ligue du Midi, nous pouvons constater que c’est la région Occitanie, qui  sera  «la 3ème région de France qui devra accueillir le plus de migrants avec, d’ici la fin de l’année, 1.445 personnes, contre 354 accueillies à ce jour (chiffres officiels). Pour atteindre ces 1.445 places, il faudra donc 1.091 places supplémentaires à créer, et à répartir dans différents CAO».

            Tout ceci nous laisse présager le pire pour notre département bénit des Dieux qui bénéficie d’un climat relativement doux hors saison estivale avec une période hivernale courte qui pourrait correspondre aux besoins d’une population n’étant pas habituée à la dureté des hivers « nordistes ». Nous savons également que notre département détient le palmarès des territoires le  plus doté en villages de vacances, privés ou à caractère social. C’est ces derniers qui nous intéressent tout particulièrement et qui, n’en doutons pas, seront désignés d’office, c’est-à-dire sans consultation de la population, par le pouvoir dictatorial jacobin afin d’accueillir une population aux mœurs et aux objectifs aux antipodes des nôtres.

            – Nous savons par avance que toutes ces démarches auront un coût, et que c’est le portefeuille du contribuable qui sera mis à disposition, sans son avis.

        – Nous savons que le désir ardent de ces pseudo-réfugiés est de regagner au plus vite les rivages de Calais, car leur objectif est simple : gagner l’Angleterre, plus souple sur les questions administratives liées à l’immigration.

         – Nous sommes donc en droit de penser que des exodes en direction de l’Angleterre auront bien lieu. Laissant les campagnes et les grands axes routiers aux mains d’une population qui a déjà montré sa capacité de nuisance dans le Pas-de-Calais.

            Les solutions qui s’offrent à nous sont les suivantes :

        – Organisation de référendums locaux en vue de faire pression sur l’administration.

    – Un renvoi ordonné des émigrés dans leurs pays d’origine. Il faut encore le rappeler, la plupart d’entre eux ne viennent pas des zones de combats du Moyen-Orient. Le leitmotiv qui consiste à nous endormir en répétant en boucle qu’il s’agit de réfugiés ne tient pas la route. En ce qui concerne les réfugiés des zones de guerres, la véritable solution est la stabilisation et la pacification des dites zones. Ces territoires qui ont besoin plus que jamais de leurs populations d’origine pour leur reconstruction. La seule et véritable action humanitaire doit aller dans ce sens : aider sur place, et non chez nous.

            Face à toutes ces agressions, la Catalogne du Nord a besoin, aujourd’hui plus que jamais, d’une véritable alternative politique dans le domaine de la défense du Pays catalan. Défense dans le domaine institutionnel (un statut), culturel, économique et sur les questions liées à la sécurité et à l’immigration. C’est sur ces thématiques que je me prépare à vous présenter un projet concret dans les semaines à venir.

Imprimer E-mail

Sauvons notre pays par Llorenç Perrié

Terre et Peuple appelle ses amis à participer à cette manifestation, en illustration de notre volonté de faire vivre un Front des Patriotes.

 

Pierre Vial y prendra la parole

 

 

Un appel de Llorenç Perrié Albanell,

Porte-parole Terra i Poble Catalunya-Nord

 

Parce que nous ne devons plus nous taire et qu'il est grand temps d'agir

Parce que ce système à tuer les peuples n'a que trop duré et que notre révolte est plus que légitime, elle est nécessaire

Parce que l'insécurité, tant sociale que physique n'a plus sa place dans nos vies et qu'il est grand temps de faire le ménage

Parce que le droit à la liberté ne s'acquiert pas autrement que par la lutte

Parce qu'il est grand temps d'exposer sur la place publique les maux qui rongent notre pays...

Rejoins tes camarades !

Rassemblement à Montpellier

Samedi 6 février 2016 à 15 h

 

Renseignements

BP 1-7114

30912 – Nîmes cedex 2

Tél : 07 83 47 42 42

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Imprimer E-mail

Union des identitaires et indépendantistes contre l’immigration en Catalogne

Union des identitaires et indépendantistes contre l’immigration en Catalogne

 

02/11/2015 – 18h20 Montpellier (Lengadoc Info) – Ce samedi, les militants identitaires du parti SOM Catalans, de Terra i Poble et les militants catalans de la Ligue du Midi étaient sur le terrain au Perthus et à Figueras pour alerter et informer les habitants des dangers de l’immigration massive. Les militants de ces différents mouvements ont distribué plusieurs centaines de tracts et apposé des panneaux appelant à l’arrêt de l’immigration.


Cette action démontre un certain renouveau des identitaires en Catalogne et de l’émergence d’une dynamique d’union entre les militants des deux côtés de la frontière. En effet, SOM Catalans est un parti identitaire et indépendantiste de Barcelone alors que Terra i Poble est surtout implanté autour de Perpignan. Enfin la Ligue du Midi, jusque là surtout présente dans le Languedoc, connaît actuellement une expansion en Midi-Pyrénées, en Provence et en Catalogne.


L’action qui a eu lieu ce samedi est pour Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, « la première du genre, (…) elle s’est déroulée dans un esprit de parfaite collaboration entre les représentants des divers mouvements identitaires, main dans la main, pour lutter contre l’invasion de l’Europe ». 

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

http://www.lengadoc-info.com/2736/politique/union-des-identitaires-et-independantistes-contre-limmigration-en-catalogne/

 

Imprimer E-mail

  • 1
  • 2

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites