Résistance Identitaire Européenne

Parent 1 et Parent 2 pour remplacer père et mère : leur société est folle

L'Assemblée adopte un amendement pour remplacer "père et mère" par "parent 1 et parent 2" dans les formulaires scolaires

C'est la députée Valérie Petit, issue de la majorité, qui est à l'origine du texte. Toutefois le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer et la rapporteure Anne-Christine Lang (LREM) ont donné un avis défavorable à cet amendement.

Finies, les mentions "père et mère". L'Assemblée a adopté, mardi 12 février, en première lecture, un amendement qui permet aux formulaires scolaires de porter les mentions "parent 1 et parent 2", dans le cadre du projet de loi "sur l'école de la confiance".

"Cet amendement vise à ancrer dans la législation la diversité familiale des enfants dans les formulaires administratifs soumis à l'école", a expliqué la députée Valérie Petit (LREM) à l'origine du texte. L'élue du Nord a rappelé que nombre de formulaires d'état civil, d'inscription à la cantine ou d'autorisation de sortie scolaire portent toujours les mentions père et mère, en ne tenant pas compte du vote de la loi pour le mariage pour tous et de l'existence de familles homoparentales.

"On a des familles qui se retrouvent face à des cases figées, dans des modèles sociaux et familiaux un peu dépassés. Aujourd'hui, personne ne devrait se sentir exclus par des schémas de pensée un peu arriérés. Pour nous, cet article est une mesure d'égalité sociale", a défendu dans l'hémicycle sa collègue Jennifer de Temmerman (LREM). "Vous n'imaginez pas les conséquences lorsque des enfants ne se sentent pas traités comme les autres", a lancé de son côté le socialiste Joaquim Pueyot.

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer et la rapporteure Anne-Christine Lang (LREM) ont donné un avis défavorable à cet amendement. Ils estiment que le changement réclamé ne relève pas du domaine législatif. Le député LR Xavier Breton a dénoncé un amendement relevant "d'une pensée unique et politiquement correcte, qui ne correspond pas à la réalité". "Quand j'entends dire que c'est un modèle dépassé, je rappelle qu'aujourd'hui, dans les unions célébrés, mariages ou PACS, plus de 95% sont des couples homme-femme", a-t-il dit.

Imprimer

Essia Boularès, la suspecte de l’incendie rue d’Erlanger qui a fait de nombreuses victimes

essia boulares 2

 

Extrait du Parisien : Nous étions dérangés par ma voisine qui avait mis la musique très fort chez elle. […] Hier soir [lundi soir] ma compagne est allée frapper à sa porte, et elle s’est fait insulter. Je suis pompier professionnel à la BSPP [Brigade des sapeurs-pompiers de Paris] et c’est pour ça que j’ai appelé le 17, vers 23 h 50. J’ai attendu quarante minutes pour m’entendre dire que ce n’était pas une situation d’urgence. […] Les policiers m’ont dit de partir. Je suis sorti avec ma compagne, je voulais passer la nuit ailleurs. J’ai cru que les policiers l’avaient embarquée donc nous sommes revenus. Mais je suis tombée nez à nez avec ma voisine dans les escaliers. Les policiers étaient repartis. Après leur départ, ma voisine a essayé de défoncer ma fenêtre et ma porte pour se venger. Un voisin m’a expliqué qu’il y avait du papier devant ma porte avec du bois. Elle a dû mettre le feu chez moi pour se venger. Quand je l’ai croisée, elle m’a souhaité bon courage en me disant que j’étais pompier, et que j’aimais bien les flammes. Là, je sens l’odeur de brûlé

 

Imprimer

Le député LREM d'Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid poursuivi pour abus de confiance

mustapha laabid

Le parquet de Rennes a annoncé vendredi 1er février avoir décidé de poursuivre pénalement le député de La République en marche de la 1re circonscription d'Ille-et-Vilaine, Mustapha Laabid, "pour des faits d'abus de confiance" commis au préjudice d'une association qu'il présidait. Mustapha Laabid est soupçonné d'avoir "utilisé à des fins personnelles ou indues des fonds de l'association Collectif Intermède". Le montant du préjudice présumé est de 21 930,54 euros, indique le parquet dans un communiqué.

Les faits auraient été commis à Rennes, Paris et Marrakech (Maroc), entre 2015 et fin 2017. Le parquet reproche à Mustapha Laabid d'avoir financé sur les fonds de l'association diverses dépenses personnelles : environ 15 000 euros de repas dans des restaurants, des achats ou paiements dans des commerces, des frais de téléphonie, et des frais d'hôtels.

 

Imprimer

Liste des députés qui ont voté la loi anti-casseurs

Analyse du scrutin n° 1662
Première séance du 05/02/2019

Scrutin public sur l'ensemble de la proposition de loi visant à prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs (première lecture).

Synthèse du vote

Nombre de votants : 553

Nombre de suffrages exprimés : 479

Majorité absolue : 240

Pour l'adoption : 387

Contre : 92

L'assemblée nationale a adopté.

 

Groupe La République en Marche (307 membres)

Pour: 241

  • Caroline Abadie (par délégation)
  • Bérangère Abba
  • Damien Adam
  • Lénaïck Adam (par délégation)
  • Saïd Ahamada (par délégation)
  • Ramlati Ali (par délégation)
  • Aude Amadou
  • Patrice Anato
  • François André
  • Pieyre-Alexandre Anglade
  • Jean-Philippe Ardouin
  • Christophe Arend (par délégation)
  • Laetitia Avia
  • Florian Bachelier
  • Frédéric Barbier
  • Xavier Batut (par délégation)
  • Sophie Beaudouin-Hubiere
  • Belkhir Belhaddad (par délégation)
  • Mounir Belhamiti
  • Aurore Bergé
  • Hervé Berville (par délégation)
  • Grégory Besson-Moreau (par délégation)
  • Anne Blanc
  • Christophe Blanchet
  • Yves Blein
  • Pascal Bois (par délégation)
  • Bruno Bonnell
  • Aude Bono-Vandorme
  • Julien Borowczyk
  • Florent Boudié
  • Brigitte Bourguignon
  • Bertrand Bouyx (par délégation)
  • Pascale Boyer (par délégation)
  • Yaël Braun-Pivet
  • Jean-Jacques Bridey
  • Blandine Brocard
  • Anne Brugnera (par délégation)
  • Danielle Brulebois
  • Stéphane Buchou
  • Carole Bureau-Bonnard
  • Pierre Cabaré
  • Céline Calvez
  • Anne-Laure Cattelot
  • Lionel Causse
  • Danièle Cazarian
  • Samantha Cazebonne (par délégation)
  • Jean-René Cazeneuve
  • Sébastien Cazenove
  • Anthony Cellier
  • Émilie Chalas (par délégation)
  • Philippe Chalumeau
  • Sylvie Charrière
  • Francis Chouat
  • Christine Cloarec
  • Jean-Charles Colas-Roy
  • Fabienne Colboc (par délégation)
  • François Cormier-Bouligeon
  • Bérangère Couillard
  • Michèle Crouzet
  • Dominique Da Silva
  • Olivier Damaisin
  • Dominique David
  • Jennifer De Temmerman
  • Typhanie Degois
  • Marc Delatte
  • Michel Delpon
  • Nicolas Démoulin
  • Frédéric Descrozaille
  • Christophe Di Pompeo
  • Benjamin Dirx
  • Jean-Baptiste Djebbari
  • Stéphanie Do (par délégation)
  • Loïc Dombreval
  • Jacqueline Dubois
  • Coralie Dubost
  • Nicole Dubré-Chirat
  • Audrey Dufeu Schubert (par délégation)
  • Françoise Dumas
  • Jean-François Eliaou
  • Sophie Errante (par délégation)
  • Christophe Euzet (par délégation)
  • Catherine Fabre
  • Élise Fajgeles
  • Valéria Faure-Muntian
  • Jean-Michel Fauvergue
  • Jean-Marie Fiévet (par délégation)
  • Philippe Folliot
  • Emmanuelle Fontaine-Domeizel
  • Pascale Fontenel-Personne
  • Alexandre Freschi
  • Jean-Luc Fugit
  • Thomas Gassilloud (par délégation)
  • Raphaël Gauvain
  • Laurence Gayte
  • Anne Genetet
  • Raphaël Gérard
  • Séverine Gipson (par délégation)
  • Éric Girardin
  • Joël Giraud
  • Olga Givernet
  • Guillaume Gouffier-Cha
  • Perrine Goulet
  • Fabien Gouttefarde
  • Carole Grandjean
  • Romain Grau
  • Olivia Gregoire (par délégation)
  • Émilie Guerel
  • Stanislas Guerini
  • Marie Guévenoux
  • Nadia Hai
  • Véronique Hammerer
  • Yannick Haury
  • Danièle Hérin
  • Alexandre Holroyd
  • Sacha Houlié
  • Philippe Huppé
  • Monique Iborra (par délégation)
  • Jean-Michel Jacques
  • Christophe Jerretie
  • François Jolivet
  • Sandrine Josso
  • Catherine Kamowski
  • Guillaume Kasbarian
  • Yannick Kerlogot
  • Fadila Khattabi
  • Daniel Labaronne
  • Amélia Lakrafi (par délégation)
  • Anne-Christine Lang
  • Frédérique Lardet (par délégation)
  • Jean-Charles Larsonneur
  • Michel Lauzzana (par délégation)
  • Célia de Lavergne
  • Pascal Lavergne
  • Fiona Lazaar
  • Gaël Le Bohec
  • Sandrine Le Feur
  • Didier Le Gac
  • Gilles Le Gendre
  • Annaïg Le Meur
  • Nicole Le Peih
  • Marie Lebec
  • Jean-Claude Leclabart (par délégation)
  • Charlotte Lecocq
  • Martine Leguille-Balloy
  • Christophe Lejeune
  • Roland Lescure
  • Monique Limon
  • Richard Lioger
  • Brigitte Liso
  • Alexandra Louis
  • Sylvain Maillard
  • Laurence Maillart-Méhaignerie
  • Jacqueline Maquet
  • Jacques Marilossian (par délégation)
  • Sandra Marsaud
  • Didier Martin
  • Denis Masséglia
  • Fabien Matras (par délégation)
  • Sereine Mauborgne
  • Stéphane Mazars
  • Graziella Melchior
  • Ludovic Mendès
  • Thomas Mesnier
  • Monica Michel
  • Thierry Michels (par délégation)
  • Patricia Mirallès (par délégation)
  • Jean-Michel Mis
  • Amélie de Montchalin
  • Jean-Baptiste Moreau (par délégation)
  • Adrien Morenas
  • Cendra Motin
  • Naïma Moutchou
  • Mickaël Nogal
  • Claire O'Petit
  • Valérie Oppelt
  • Catherine Osson
  • Xavier Paluszkiewicz
  • Sophie Panonacle (par délégation)
  • Didier Paris
  • Zivka Park
  • Hervé Pellois
  • Alain Perea
  • Patrice Perrot
  • Pierre Person
  • Anne-Laurence Petel
  • Bénédicte Peyrol
  • Michèle Peyron
  • Damien Pichereau
  • Laurent Pietraszewski
  • Béatrice Piron
  • Jean-Pierre Pont
  • Jean-François Portarrieu
  • Benoît Potterie
  • Éric Poulliat (par délégation)
  • Natalia Pouzyreff
  • Florence Provendier
  • Bruno Questel
  • Pierre-Alain Raphan
  • Isabelle Rauch
  • Rémy Rebeyrotte
  • Véronique Riotton
  • Stéphanie Rist
  • Mireille Robert
  • Laëtitia Romeiro Dias
  • Xavier Roseren
  • Gwendal Rouillard
  • Cédric Roussel
  • Thomas Rudigoz
  • Pacôme Rupin
  • Laurent Saint-Martin (par délégation)
  • Laetitia Saint-Paul
  • Jacques Savatier
  • Jean-Bernard Sempastous
  • Olivier Serva (par délégation)
  • Benoit Simian
  • Bertrand Sorre
  • Bruno Studer
  • Marie Tamarelle-Verhaeghe (par délégation)
  • Buon Tan (par délégation)
  • Liliana Tanguy (par délégation)
  • Jean Terlier
  • Stéphane Testé
  • Vincent Thiébaut
  • Agnès Thill
  • Sabine Thillaye
  • Valérie Thomas (par délégation)
  • Alice Thourot
  • Huguette Tiegna (par délégation)
  • Jean-Louis Touraine
  • Élisabeth Toutut-Picard
  • Stéphane Travert
  • Nicole Trisse
  • Stéphane Trompille (par délégation)
  • Alexandra Valetta Ardisson
  • Olivier Véran
  • Marie-Christine Verdier-Jouclas
  • Annie Vidal (par délégation)
  • Corinne Vignon
  • Cédric Villani (par délégation)
  • Guillaume Vuilletet
  • Hélène Zannier (par délégation)

Abstention: 50

  • Éric Alauzet
  • Delphine Bagarry
  • Didier Baichère
  • Barbara Bessot Ballot (par délégation)
  • Éric Bothorel (par délégation)
  • Anne-France Brunet
  • Émilie Cariou
  • Jean-François Cesarini
  • Annie Chapelier
  • Fannette Charvier
  • Philippe Chassaing
  • Mireille Clapot
  • Yolaine de Courson
  • Yves Daniel
  • Stella Dupont
  • Paula Forteza
  • Albane Gaillot
  • Florence Granjus
  • Christine Hennion
  • Pierre Henriet
  • Caroline Janvier
  • Hubert Julien-Laferriere (par délégation)
  • Stéphanie Kerbarh
  • Loïc Kervran (par délégation)
  • Sonia Krimi
  • Aina Kuric
  • Fabrice Le Vigoureux
  • Marion Lenne
  • Marie-Ange Magne
  • Jacques Maire
  • Jean François Mbaye
  • Sandrine Mörch
  • Cécile Muschotti
  • Delphine O
  • Matthieu Orphelin
  • Claire Pitollat
  • Barbara Pompili
  • Hugues Renson
  • Cécile Rilhac
  • Laurianne Rossi
  • Nathalie Sarles
  • Denis Sommer
  • Sira Sylla
  • Aurélien Taché
  • Alain Tourret
  • Frédérique Tuffnell
  • Laurence Vanceunebrock-Mialon
  • Patrick Vignal
  • Martine Wonner
  • Jean-Marc Zulesi

Non-votants: 2

      M. Richard 
Ferrand
       (Président de l'Assemblée nationale) et M. Adrien 
Taquet
     (Membre du Gouvernement).

Groupe Les Républicains (104 membres)

Pour: 97

  • Damien Abad
  • Emmanuelle Anthoine
  • Julien Aubert
  • Nathalie Bassire (par délégation)
  • Thibault Bazin
  • Valérie Bazin-Malgras
  • Valérie Beauvais
  • Émilie Bonnivard
  • Jean-Yves Bony
  • Ian Boucard
  • Jean-Claude Bouchet
  • Valérie Boyer (par délégation)
  • Marine Brenier
  • Bernard Brochand
  • Fabrice Brun
  • Gilles Carrez
  • Jacques Cattin (par délégation)
  • Gérard Cherpion (par délégation)
  • Dino Cinieri
  • Éric Ciotti
  • Pierre Cordier
  • Josiane Corneloup
  • Marie-Christine Dalloz
  • Olivier Dassault
  • Bernard Deflesselles (par délégation)
  • Rémi Delatte
  • Vincent Descœur
  • Fabien Di Filippo
  • Éric Diard
  • Julien Dive (par délégation)
  • Jean-Pierre Door
  • Marianne Dubois
  • Virginie Duby-Muller
  • Pierre-Henri Dumont (par délégation)
  • Daniel Fasquelle
  • Jean-Jacques Ferrara
  • Nicolas Forissier
  • Laurent Furst (par délégation)
  • Claude de Ganay (par délégation)
  • Jean-Jacques Gaultier
  • Annie Genevard
  • Philippe Gosselin
  • Jean-Carles Grelier (par délégation)
  • Michel Herbillon (par délégation)
  • Patrick Hetzel
  • Sébastien Huyghe (par délégation)
  • Christian Jacob (par délégation)
  • Mansour Kamardine
  • Brigitte Kuster
  • Valérie Lacroute
  • Guillaume Larrivé
  • Marc Le Fur
  • Constance Le Grip
  • Sébastien Leclerc
  • Geneviève Levy
  • Véronique Louwagie
  • Gilles Lurton
  • Emmanuel Maquet
  • Olivier Marleix
  • Franck Marlin
  • Jean-Louis Masson
  • Gérard Menuel
  • Frédérique Meunier
  • Maxime Minot
  • Jérôme Nury
  • Jean-François Parigi
  • Éric Pauget
  • Guillaume Peltier
  • Bernard Perrut
  • Bérengère Poletti
  • Jean-Luc Poudroux (par délégation)
  • Didier Quentin
  • Alain Ramadier
  • Nadia Ramassamy (par délégation)
  • Robin Reda
  • Frédéric Reiss
  • Jean-Luc Reitzer
  • Bernard Reynès
  • Vincent Rolland
  • Martial Saddier
  • Antoine Savignat (par délégation)
  • Raphaël Schellenberger (par délégation)
  • Jean-Marie Sermier
  • Michèle Tabarot (par délégation)
  • Jean-Charles Taugourdeau
  • Guy Teissier
  • Jean-Louis Thiériot
  • Laurence Trastour-Isnart (par délégation)
  • Isabelle Valentin (par délégation)
  • Pierre Vatin
  • Patrice Verchère
  • Charles de la Verpillière
  • Arnaud Viala (par délégation)
  • Michel Vialay
  • Jean-Pierre Vigier (par délégation)
  • Stéphane Viry (par délégation)
  • Éric Woerth

Contre: 2

  • Xavier Breton
  • Éric Straumann

Abstention: 4

  • François Cornut-Gentille
  • Claude Goasguen
  • Claire Guion-Firmin
  • David Lorion (par délégation)

Groupe du Mouvement Démocrate et apparentés (46 membres)

Pour: 37

  • Géraldine Bannier (par délégation)
  • Jean-Noël Barrot
  • Stéphane Baudu
  • Philippe Berta (par délégation)
  • Philippe Bolo (par délégation)
  • Jean-Louis Bourlanges
  • Vincent Bru
  • Jean-Pierre Cubertafon
  • Marguerite Deprez-Audebert
  • Bruno Duvergé
  • Sarah El Haïry
  • Nathalie Elimas
  • Nadia Essayan
  • Michel Fanget
  • Isabelle Florennes
  • Bruno Fuchs
  • Élodie Jacquier-Laforge
  • Jean-Luc Lagleize
  • Fabien Lainé
  • Mohamed Laqhila
  • Florence Lasserre-David
  • Philippe Latombe
  • Aude Luquet
  • Jean-Paul Mattéi
  • Sophie Mette
  • Philippe Michel-Kleisbauer
  • Patrick Mignola
  • Bruno Millienne
  • Jimmy Pahun
  • Frédéric Petit
  • Maud Petit
  • Richard Ramos (par délégation)
  • Marielle de Sarnez
  • Nicolas Turquois
  • Michèle de Vaucouleurs
  • Laurence Vichnievsky
  • Sylvain Waserman

Contre: 1

  • Brahim Hammouche

Abstention: 4

  • Erwan Balanant
  • Patricia Gallerneau (par délégation)
  • Bruno Joncour
  • Josy Poueyto

Groupe Socialistes et apparentés (29 membres)

Contre: 29

  • Joël Aviragnet
  • Ericka Bareigts (par délégation)
  • Marie-Noëlle Battistel
  • Gisèle Biémouret
  • Christophe Bouillon
  • Jean-Louis Bricout
  • Luc Carvounas
  • Alain David
  • Laurence Dumont (par délégation)
  • Olivier Faure
  • Guillaume Garot
  • David Habib
  • Christian Hutin
  • Régis Juanico
  • Marietta Karamanli
  • Jérôme Lambert
  • Serge Letchimy (par délégation)
  • Josette Manin (par délégation)
  • George Pau-Langevin
  • Christine Pires Beaune
  • Dominique Potier
  • Joaquim Pueyo
  • Valérie Rabault
  • Hervé Saulignac (par délégation)
  • Sylvie Tolmont
  • Cécile Untermaier
  • Hélène Vainqueur-Christophe (par délégation)
  • Boris Vallaud
  • Michèle Victory

Groupe UDI, Agir et Indépendants (29 membres)

Pour: 12

  • Olivier Becht
  • Thierry Benoit
  • Guy Bricout
  • Pascal Brindeau
  • Paul Christophe (par délégation)
  • Stéphane Demilly
  • Agnès Firmin Le Bodo
  • Meyer Habib
  • Antoine Herth
  • Jean-Christophe Lagarde
  • Vincent Ledoux
  • Patricia Lemoine

Contre: 3

  • Frédérique Dumas
  • Joachim Son-Forget (par délégation)
  • André Villiers

Abstention: 13

  • Sophie Auconie
  • Pierre-Yves Bournazel
  • Béatrice Descamps (par délégation)
  • Philippe Dunoyer (par délégation)
  • Philippe Gomès (par délégation)
  • Lise Magnier
  • Pierre Morel-À-L'Huissier
  • Christophe Naegelen
  • Maina Sage
  • Nicole Sanquer (par délégation)
  • Francis Vercamer
  • Jean-Luc Warsmann (par délégation)
  • Michel Zumkeller

Groupe La France insoumise (17 membres)

Contre: 17

  • Clémentine Autain
  • Ugo Bernalicis
  • Éric Coquerel
  • Alexis Corbière
  • Caroline Fiat
  • Bastien Lachaud
  • Michel Larive
  • Jean-Luc Mélenchon
  • Danièle Obono
  • Mathilde Panot
  • Loïc Prud'homme
  • Adrien Quatennens
  • Jean-Hugues Ratenon (par délégation)
  • Muriel Ressiguier
  • Sabine Rubin (par délégation)
  • François Ruffin
  • Bénédicte Taurine (par délégation)

Groupe de la Gauche démocrate et républicaine (16 membres)

Contre: 16

  • Huguette Bello (par délégation)
  • Moetai Brotherson
  • Alain Bruneel (par délégation)
  • Marie-George Buffet
  • André Chassaigne (par délégation)
  • Pierre Dharréville (par délégation)
  • Jean-Paul Dufrègne
  • Elsa Faucillon
  • Sébastien Jumel
  • Manuéla Kéclard-Mondésir
  • Jean-Paul Lecoq
  • Jean-Philippe Nilor (par délégation)
  • Stéphane Peu
  • Fabien Roussel
  • Gabriel Serville
  • Hubert Wulfranc (par délégation)

Groupe Libertés et Territoires (16 membres)

Contre: 13

  • Jean-Félix Acquaviva (par délégation)
  • Sylvain Brial (par délégation)
  • Michel Castellani
  • Jean-Michel Clément
  • Paul-André Colombani
  • Charles de Courson
  • Jeanine Dubié (par délégation)
  • Olivier Falorni
  • Paul Molac
  • Bertrand Pancher
  • Sylvia Pinel
  • François Pupponi
  • Philippe Vigier (par délégation)

Abstention: 2

  • M'jid El Guerrab
  • Yannick Favennec Becot

Non inscrits (13)

Contre: 11

  • Louis Aliot
  • Delphine Batho (par délégation)
  • Bruno Bilde
  • Sébastien Chenu
  • Gilbert Collard
  • Nicolas Dupont-Aignan (par délégation)
  • José Evrard
  • Jean Lassalle
  • Marine Le Pen
  • Marie-France Lorho
  • Ludovic Pajot

Abstention: 1

  • Emmanuelle Ménard

Imprimer

Paris : descente de police chez les identitaires

Une spectaculaire opération a eu lieu ce samedi rue Juge (XVe). Sa cible : des militants d’ultra-droite.

Deux jeunes hommes, tête basse et menottes aux poignets, montent dans un fourgon sérigraphié « Police ». Il est bientôt midi, ce samedi et la petite rue Juge, à deux pas du métro Dupleix, dans le XVe arrondissement de Paris, est en effervescence. Plusieurs dizaines de policiers cagoulés et casqués ont investi les lieux. Aux alentours, des badauds s’interrogent : des terroristes ? Des Gilets jaunes ? En fait, l’opération de police vise des militants d’ultra-droite, proches notamment de Génération identitaire, dont le local associatif est situé au numéro 20.

Selon nos informations, les policiers ont interpellé sur place plusieurs militants qui étaient, selon la terminologie policière, en train « de s’équiper » — comprenez : de rassembler du matériel pouvant servir d’arme dans les manifestations —, avant de rejoindre les rassemblements des Gilets jaunes. Leur objectif, selon les renseignements des policiers : se battre avec « des Antifa », ces militants d’ultra-gauche avec lesquels ils sont en conflit ouvert.

Leur local de la rue Juge porte d’ailleurs les traces de leur dernier affrontement dans le quartier : les vitres, pourtant renforcées, sont constellées d’impacts. « Des jeunes gens sont passés il y a quelques jours et ont tapé dessus avec ce qui ressemblait à des pioches », raconte un riverain. Fin 2017 déjà, les vitres avaient été totalement détruites par lesmêmes Antifa.

Le maire du XVe va réclamer la fermeture du local

Le local associatif perturbe régulièrement la vie de ce quartier tranquille. « Le week-end, c’est parfois très pénible. Ça boit des bières et ça crie devant l’immeuble jusque tard le soir, déplore un riverain. Quand il y a des descentes de ceux de l’autre bord, c’est effrayant en plus ! »

Contacté ce samedi, le maire (LR) du XVe Philippe Goujon explique avoir « été alerté des problèmes liés à ce local ». « Nous avons déjà connu ce type de situation dans d’autres quartiers de l’arrondissement, précise l’élu. A chaque fois, nous avons obtenu la fermeture de locaux qui dérangeaient les habitants. Nous savions que des rassemblements de personnes liées à l’ultra-droite avaient lieu, y compris dans des bars traditionnels. Jusqu’à présent, nous manquions d’éléments pour intervenir. Ce n’est plus le cas. »

Le maire du XVe assure ce samedi qu’il va « demander au préfet de police la fermeture du local associatif ».

Les militants interpellés, eux, ont été placés en garde à vue.

 

source : Le Parisien

Imprimer

FAIRE VIVRE (REVIVRE) DU LIEN SOCIAL

 

Le diable porte pierre : grâce à la bêtise crasse des autistes prétentieux censés gouverner la France, nombre de Gaulois redécouvrent les vertus de solidarité et de fraternité, dans un réflexe de révolte contre l’insupportable.

Matraquage des cerveaux par l’esprit marchand (l’escroquerie du Black Friday, poussant à l’hyperconsommation et à l’endettement), destruction des communautés organiques (la famille, l’école, la commune, le métier) : le libéralisme capitaliste fait tout pour réduire la personne à sa dimension purement individuelle, cultivant un égoïsme hédoniste et consumériste (après moi le déluge) qui implique la cassure du lien social. Ainsi pourra s’installer ce « village planétaire », cette société mondialisée hors sol, gommant les identités, les racines et où règnera la seule loi du marché, que les mondialistes appellent de leurs voeux.

Patatras ! Les calculs des savants stratèges du libéralisme s’avèrent tout faux. Ceux qu’ils appellent avec mépris « les petits Blancs » se mobilisent en effet spontanément pour affirmer, tout simplement, leur droit de vivre décemment, en se libérant de l’asservissement mis en place par l’Etat. Car trop c’est trop.

Il est vital d’être avec eux et de leur apporter un soutien multiforme : la révolte des Gaulois est en marche !                       

                                                              Pierre VIAL

 

 

                                      

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites