Gibraltar porte plainte contre le parti patriote espagnol VOX

Publié le . Publié dans ACTUALITE

La plainte se base sur des commentaires et des messages postés sur les réseaux sociaux qui «montrent une stratégie claire de dénigrement des habitants de Gibraltar».

Le gouvernement de Gibraltar a porté plainte mercredi contre quatre dirigeants du parti d'extrême droite espagnol Vox, les accusant d'«incitation à la haine» contre le territoire britannique et ses habitants. La plainte, déposée à Madrid, vise notamment le chef du parti et son secrétaire général.

En 2016, le secrétaire général et d'autres membres de Vox avaient déployé un immense drapeau espagnol sur le célèbre rocher de Gibraltar avant de rejoindre l'Espagne à la nage. Le programme électoral de Vox, devenu la troisième force politique espagnole lors des législatives de novembre, exigeait que Madrid intensifie ses efforts diplomatiques pour rattacher Gibraltar à l'Espagne.

La plainte se base sur des commentaires et des messages postés sur les réseaux sociaux qui «montrent une stratégie claire de dénigrement des habitants de Gibraltar et de nos institutions, qui semble clairement conçue pour créer une atmosphère de haine de la part des Espagnols envers les Gibraltariens», a expliqué le gouvernement dans un communiqué.

«Une sangsue»

Selon le chef du gouvernement de Gibraltar Fabian Picardo, les commentaires décrivent le territoire britannique comme «une sangsue» ou «un parasite», l'accusant de «retenir en otages» les travailleurs espagnols, d'être un repaire de «criminels» et de pratiquer le «blanchiment d'argent».

«C'est le vocabulaire employé dans les années 1930 contre les juifs», a-t-il déclaré mercredi devant le parlement de Gibraltar. «Nous n'allons pas laisser faire cela sans réagir», a-t-il ajouté.

Territoire de 6,2 km2 à l'extrémité sud de la péninsule Ibérique que l'Espagne a cédé en 1713 à la couronne britannique, Gibraltar est revendiqué depuis longtemps par Madrid. La colonie britannique, qui compte 30'000 habitants, veut rester dans le giron de Londres.

Nationaliste et anti-immigration, Vox est passé de 24 à 52 sièges de députés, sur les 350 que compte la chambre basse espagnole lors des élections du 10 novembre.

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites