« On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade »

Publié le . Publié dans ACTUALITE

buzyn

 

« On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade »

Ces mots sont d’Agnès Buzyn, l’ex-ministre de la Santé, qui a lâché dans les colonnes du Monde un aveu très lourd : «  Quand j’ai quitté le ministère, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous ». Elle avait en effet tous les moyens de connaître parfaitement l’ampleur du désastre en cours. Alors pourquoi n’a-t-elle rien fait, rien dit ? Pour ne pas risquer de déplaire à ses employeurs ? Ses remords tardifs et ses larmes de crocodile ne peuvent l’absoudre. Elle encourt une grave responsabilité devant les Français. Mais elle est aussi visée par un gouvernement ivre de rage de voir cette recrue de choix quitter le navire : elle est donc traitée de « lunaire et pathétique ».

Pierre Vial

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites