Résistance Identitaire Européenne

PANTALONNADE par Pierre Vial

Emmanuel Macron caricature 460x648

Heureusement pour lui que le ridicule ne tue pas, car sinon Macron serait mort depuis longtemps.

Sa dernière trouvaille pour se faire mousser a été d’organiser l’entrée solennelle au Panthéon d’un cercueil … vide (difficile de faire mieux en matière de bidonnage). En expliquant avec des trémolos que la France de Joséphine Baker était la sienne… On la lui laisse bien volontiers car sa France n’est pas la nôtre.

88a7fhine baker funeral celebrities who died young 41580921 236 227

Le grotesque montage médiatique organisé autour de ce non-événement révèle à quel point les fameuses « valeurs de la République » sont frelatées (comme l’est la République elle- même). Mais, après tout, c’est l’occasion de vérifier où en est la vacuité des adeptes de l’Anti-France. Ces gens s’enfoncent de plus en plus dans la fange qui est leur domaine d’élection. En cultivant systématiquement le mensonge et l’enfumage comme le montre l’installation sur le piédestal du Panthéon (ce lieu sinistre entre tous) d’une chanteuse de music-hall particulièrement vulgaire, avec sa ceinture de bananes, repeinte en héroïne nationale alors que cette grosse maligne avait su faire pleurer Margot – et ramasser pas mal de fric – en jouant les mère Térésa entourée de gosses multicolores. Sachant ainsi devenir une icône au service de la société multiraciale. Ce qu’applaudit cette bécasse de Marine Le Pen.

 

josephine baker bananes

 

Autre pantalonnade – mais dont on aura à reparler : l’hystérie déclenchée contre Zemmour, maintenant candidat, par celles et ceux qui ne lui pardonnent pas de dire certaines vérités qui dérangent le confort des bien-pensants.

 

robert menard celebre la fete juive des lumieres 1418750422

 

Avec participation de certains guignols sur lesquels les éternels gogos de droite se font des illusions. Le cas emblématique, à cet égard, est Robert Ménard, qui organise dans sa mairie la fête juive d’Hanoucca et déclare : « Quand on parle d’Israël, on parle avant tout d’un miracle. Un miracle de l’Histoire, un miracle humain. J’ajouterai, un miracle de la transcendance. Comment un peuple qui a subi tant de tempêtes, qui a subi le pire, qui a failli mourir, a-t-il pu renaître d’une telle manière ». Ce qui lui a valu les félicitations de la Ligue de Défense Juive, qu’il partage avec Gilbert Collard. Seuls les naïfs s’étonneront.

Pierre VIAL

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites