Résistance Identitaire Européenne

La plateforme de collecte de dons Leetchi bloque injustement la cagnotte de Christophe Dettinger

Pour protester :

Leetchi SA
4 rue de la Tour des Dames
75009 Paris
France

Télephone : +33972444167

 

Leetchi SA est détenu à 86 % par le Crédit mutuel Arkéa.

 

Voici le communiqué du 08/01/19 :

"Leetchi est une plateforme de collecte de dons ouverte à tous et à tous les projets. Depuis notre création, notre mission est de mettre à disposition un service pour collecter de manière simple et sécurisée des fonds pour un projet. En aucune manière, nous ne portons de jugement de valeur sur une thématique, une cause ou un projet et ne prenons nullement position. Notre équipe est présente pour faire respecter les conditions d’utilisation de notre plateforme et assurer la sécurité des collectes.

Lundi 7 janvier, un proche de Christophe Dettinger, accusé d’avoir agressé des policiers en marge de la manifestation parisienne des gilets jaunes du samedi 5 janvier, a créé une cagnotte sur notre plateforme dans le but de soutenir Christophe Dettinger.

Leetchi s’engage à ce que les fonds collectés sur la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger servent uniquement à financer les frais de justice conformément à nos CGU et à la législation en vigueur.  En effet, nos CGU proscrivent toute incitation à la haine ou à la violence. Compte tenu des actes reprochés à Christophe Dettinger, aucune autre utilisation de la cagnotte ne saurait être acceptée.

Le transfert des fonds ne sera ainsi effectué que sur présentation de  justificatifs (Devis et Notes d’honoraires de l’Avocat). L’argent sera reversé directement  sur le compte dédié de l’avocat et ce sans aucun intermédiaire.

Au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n’accepte désormais plus de contributions. Le reste de l’argent collecté sera remboursé aux participants lorsque l’ensemble des démarches juridiques auront été financées."

Imprimer

Faire fructifier le mouvement des gilets jaunes

Que le mouvement des gilets jaunes plaise ou qu’il ne plaise pas n’est pas ce qui doit nous intéresser en premier ressort.

Le rôle que nous pouvons jouer est celui de renforcer le mouvement de contestation naissant.

Nous devons aller sur le terrain et aider ce mouvement à se renforcer.

Leur demander de mettre en place des quêtes dans les barrages pour soutenir leur action dans l’effort. Ne pas toucher à l’argent, les en laisser maitres, mais faire naitre l’idée.

L’histoire de la résistance ouvrière rappelle que les nantis savent jouer l’usure face à nos ressources limitées. Allons donc sur place et organisons des « drapeaux » pour collecter et solliciter la générosité des Français, afin de pouvoir tenir dans la durée.

Aidons les aussi en faisant un travail de questionnement technique sur la façon de bloquer un rondpoint, d’ouvrir un péage, de bloquer une autoroute, un centre commercial…

Ces guides opérationnels, sécurisants, avec des aspects très pratiques, peuvent aider les indécis et les plus téméraires à se lancer, si ce n’est pas cette fois, que ce soit la suivante.

Rédiger, faire relire, copier transmettre, diffuser ces guides sera utile.

Communiquer donc , collecter des adresses mails, faire connaitre les groupes facebook ou autres. Bref laisser des flyers pour permettre de rejoindre les groupes déjà existants

Roberto Fiorini

 

deviens ce que tu es

Imprimer

Solidarité avec Olivier

Olivier  est un « néo rural » de près de 50 ans   qui a très vite quitté Paris pour s’investir dans l’agriculture biologique pour ensuite devenir entrepreneur forestier (débardage à cheval puis uniquement coupe des arbres) après une dizaine d’années cette entreprise a périclité de telle sorte que sa maison a été saisie (il y a une procédure de vente forcée en cours) .

il a alors été contraint et forcé d’arrêter toute activité et à a tout quitté emportant juste quelques effets personnels et une jument qui est sa seule compagne avec laquelle il chemine depuis 18 mois sur les sentiers de France

La jument porte ses maigres effets et il bivouaque avec elle depuis lors .Il est ainsi devenu un SDF agricole espèce rare, de plus un SDF avec un cheval,c’est absolument singulier et donc très sympathique.Il rédige un très beau journal de marche : https://1ersauvage.wordpress.com/  (il se connecte comme il peut).

Il a une page Facebook sur laquelle il partage ses aventures et  les très belles photos qu’il prend avec les moyens du bord : Marches et Stations. Olivier a également un compte twitter @saintgervais.

Un de nos amis  lui a consacré une émission radiophonique sur internet fort bien faite : https://soundcloud.com/user-461395994/portait-olivier-un-sdf-rural-qui-a-besoin-de-vous?utm_source=soundcloud&utm_campaign=share&utm_medium=facebook

Actuellement il se dirige vers le Périgord afin de tenter de récupérer quelques effets personnels dans sa maison saisie et sur le point d’être vendue. Vivre avec très peu de moyens avec une jument comme compagne est une aventure émouvante , peu banale  et surtout très éprouvante au quotidien (une jument ne se parque pas comme une voiture !) et son histoire rappelle un peu celle du héros de la Morsure des Dieux de Cheyenne Carron et surtout le dernier livre de Sylvain Tesson « Les chemins noirs ».

Il n’est toutefois pas sans projets mais se heurte à la dure réalité de la vie quotidienne : se nourrir, trouver de l’eau, un paturage,un endroit adéquat et propice pour bivouaquer car vivre dehors avec son cheval est une aventure compliquée dans un monde qui n’est plus adapté au cheval : songez à ce simple exemple : acheter quelque chose dans une épicerie implique d’attacher la jument à un poteau ou à un arbre qui doit se trouver en face du magasin pour que la jument ne s’enfuie pas en ne voyant plus son maitre (on imagine la relation fusionnelle qui doit exister entre eux) .

Comme il n’est pas étranger à notre famille de pensée et que son vécu est un grand pied de nez à la société moderne , policée et automobile ce serait bien de lui envoyer quelques fraternels saluts sur sa page Facebook (Marches et stations) ou sur son adresse mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. comme marque de solidarité et surtout si des camarades habitant dans la région du Périgord pouvaient lui porter assistance en lui louant ou lui prêtant un petit hangar (pas un logement) cela lui permettrait d’entreposer les effets personnels qui se trouvent encore dans sa maison en voie de vente forcée.

En tout cas une belle et dure aventure que celle d’Olivier

La photo qui illustre cette communication a été prise par lui.

Éric Vuylsteke.

olivier saint gervais 2

Imprimer

Solstice 2015 bannières de l'Ain et du lyonnais

Superbe solstice organisé par les bannières de l'Ain et du lyonnais ! Plus de 90 personnes, toutes générations confondues (dont de nombreux enfants et de nouveaux camarades). Le repas, les festivités et la cérémonie furent appréciés de tous. Nous en profitons pour remercier tous les camarades qui nous ont aidés à la préparation du bûcher et du repas (merci à ces dames qui nous ont régalés !). Merci également à notre fidèle ami Edmond qui nous invite sur ses terres.
Notre chef Pierre Vial nous a fait l'honneur de sa présence avec son traditionnel tambour pour nous guider jusqu'à la cérémonie du bûcher ! Une belle expérience qui laissera de bons souvenirs aux petits comme aux grands ! Je vous dis à l'année prochaine pour de nouvelles aventures !


Yann


Les photos sur https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1161114383915617.1073741835.859255224101536&type=3

Imprimer

Carte

NOS BANNIÈRES EN MOUVEMENT !
Pour en savoir plus, cliquez sur le nom de la bannière.

Pays étrangers rattachés à la France ou pas !

BANNIÈRE PAYS
Alsace ALLEMAGNE
RENAISSANCE EUROPEENNE BELGIQUE WALLONIE
Savoie SUISSE
TIERRA Y PUEBLO ESPAGNE
TERRA e POVO PORTUGAL
Lorraine LUXEMBOURG
Québec QUEBEC
DIVERS USA, Canada, Russie, UK, Suède, Pologne, Grèce, Italie, Portugal, Serbie, DOM


Du nord au sud et d'est en ouest, nos camarades et amis des bannières édifient le cadre d'action de TP. Grâce à leur dévouement, notre association est un "mal" qui s'étend et dont l'image balayera le jour venu les décombres d'un « monde vétuste et sans joie... » C'est au cours de leurs pérégrinations que l'on peut découvrir leurs multiples activités. Amis, nous en rendons compte, sans ordre établi au gré des régions de cette terre des Francs qui a vu naître nos pères et que nous entendons conserver pour nos enfants.

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites