Société

Terreur sanitaire. Christophe Barbier veut envoyer, sur dénonciation, des « brigades » chez les non vaccinés

Publié le . Publié dans SOCIETE

Combien gagne Christophe Barbier sur BFMTV Le consultant devoile son salaire et s explique

 

Une « brigade » venant frapper, sur dénonciation, à la porte des Français non vaccinés pour leur inoculer le vaccin contre le Covid-19 : tel est le souhait de Christophe Barbier. Il souhaite aussi transformer le pass sanitaire en pass vaccinal.

Christophe Barbier veut supprimer les tests PCR pour imposer un pass vaccinal

Christophe Barbier, éditorialiste de son état (et épidémiologiste à ses heures perdues ?), a des projets pour les Français non vaccinés. Et il ne manque pas de les faire connaître régulièrement à la plèbe, non pas via les colonnes de la Pravda mais par l’intermédiaire des médias parisiens mainstream qui lui ouvrent le micro.

Mais c’est désormais sur BFMTV que Christophe Barbier sévit le plus souvent. Le 5 novembre, alors que les spéculations allaient bon train autour de la prise de parole d’Emmanuel Macron prévue le mardi 9 novembre et des nouvelles mesures sanitaires qu’il pourrait possiblement annoncées, l’homme à l’écharpe rouge a fait part de ses « préconisations » concernant la troisième dose de vaccin contre le Covid-19.

À la question de savoir si le temps est venu « de soumettre l’obtention du pass sanitaire à cette troisième injection », Christophe Barbier propose d’aller encore plus loin en déclarant que la « bonne solution », c’est de « transformer le passe sanitaire en passe vaccinal ».

En clair, les non vaccinés déjà contraints de payer plusieurs dizaines d’euros des tests PCR ou antigéniques pour bénéficier du pass en question, ne pourraient alors même plus y prétendre.

 

Des « brigades » frappant à la porte des non vaccinés dénoncés

L’éditorialiste ne voit aucun problème à cette ségrégation ipso facto, précisant que ceux qui ne présentent pas « un schéma de vaccination complet », on les « retire de certaines activités sociales ». En excluant les tests du pass sanitaire, Christophe Barbier veut « pousser encore un peu plus de gens vers la vaccination ».

Mais exclure socialement les Français réfractaires au vaccin contre le Covid-19 ne semble pas suffire à Christophe Barbier. Il veut traquer ceux-ci jusque chez eux, via des méthodes à l’éthique très douteuse : « On peut demander à ceux qui ont les noms des non-vaccinés de donner ces fichiers à des brigades, à des agents, à des équipes qui vont aller frapper à leur porte et dire :  »Vous n’êtes toujours pas vacciné, c’est un problème pour vous et pour les autres ». » Les Français ayant évidemment attendu la parole d’un « journaliste » à écharpe pour déterminer ce qui est bon pour eux ou non…

Bien entendu, Christophe Barbier soutient aussi l’option de légiférer pour imposer la vaccination obligatoire à l’ensemble de la population, emboîtant ainsi le pas des députés et des sénateurs socialistes, qui avaient déposé une proposition de loi en ce sens durant l’été dernier. Mais, à sa grande déception, « on sait que les récalcitrants seront assez insensibles à cela ».

Gageons toutefois que l’éditorialiste n’ait pas plus l’oreille du gouvernement pour ses projets tyranniques qu’il n’a celle du peuple.

Source : Breizh-info.com - 08/11/2021

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites