Résistance Identitaire Européenne

Après Charlottesville, qui était Robert E. Lee ?

Lee

De defensa : 16 août 2017 – 

... Au fait, qui était Robert E. Lee, ce « salopard fasciste » dont on abat dans la plus extrême jubilation les statues encore en service dans certains État du Sud, et celle de Charlottesville qui fut la cause hautement progressiste-sociétale de l’attaque des Antifa contre la « crapule nazie » réunie dans cette ville pour menacer l’avenir de la Grande République US ? C’est en effet un des grands mouvements culturels en cours, cette liquidation des symboles du Sud venus de la Guerre de Sécession, bien dans les habitudes des révolutionnaires de notre “déchaînement de la Matière” favori, avec comme première application le néantissement du passé effectué par la Terreur de 1793 dont la France fait une si grande fierté... (*)

Lire la suite

Imprimer

USA, attendez juste encore un peu.

Par James Howard Kunstler – Le 7 août 2017 – Source kunstler.com

Le problème, bien sûr, est que même après que l’État profond (c’est-à-dire « Le Marais ») aura réussi à éjecter le président Trump, l’Amérique sera laissée à elle-même – à la dérive entre les souches de cyprès, vidée de spiritualité, d’espoir, de crédibilité et le pire de tout, d’une compréhension collective de la réalité, perdue dans le brouillard de l’effondrement.

Voici ce que vous devez savoir sur ce qui se passe et vers où nous nous dirigeons.

Lire la suite

Imprimer

En Amérique, comme en Europe, offensive sur les symboles du passé en rupture avec l’idéologie officielle

Article tiré de Blanche Europe.

AuteurHaken

Publié le16 Août, 2017

Dans le cadre général de l’apostasie civilisationnelle que réalise le monde occidental, dont la tête de pont est systématiquement le passé qui lui fait mauvaise conscience (savamment (((entretenue))) à cette fin), l’Amérique s’emploie actuellement, suite aux manifestations « fascistes » et antifascistes de la semaine, à effacer la part de son héritage historique qui correspond à la fois à une trace de son existence rétrospectivement vue comme inadmissible, et à la fois à un moment capital de son identité.

Lire la suite

Imprimer

La Corée du Nord montre que le roi est nu (peut-être).

Par Pepe Escobar – Le 11 août 2017 – Source sputniknews

Dans le brouillard épais de la guerre – rhétorique – entre Washington et Pyongyang, il est encore possible de détecter un message fascinant sur le mur – allégorique.

On peut supposer que le président Trump utilise la Corée du Nord pour évacuer le récit obsédant, nuit et jour, 24/24, du Russiagate sur les ondes américaines. Cela fonctionne certainement. Après tout, dans le monde vu par l’Exceptionalistan, la perspective de la guerre et de ses récompenses possibles occulte certainement les accusations fumeuses de piratage et d’ingérence électorale russe.

Lire la suite

Imprimer

Dictature Merkel : la police des tweets perquisitionne chez 36 citoyens allemands!

26 juin 2017 | Jean-Yves Le Gallou .

A titre d’avertissement sur ce qui nous attend, voici un article de JY Le Gallou du mois de juin mais toujours d’actualité, surtout avant les élections qui se profile en Allemagne, et qui verront probablement la victoire de la coalition dirigée par la chancelière Merkel. Voici une des facettes de « la démocratie » allemande.

Tribune reprise de Jean-Yves Le Gallou, créateur et président de la Fondation Polémia

♦ Les régimes communistes s’appelaient « démocraties populaires ». Ils n’étaient ni démocratiques ni populaires. Les régimes mondialistes européens se prétendent des « démocraties libérales » : ils ne sont ni démocratiques (l’opinion y est très mal représentée) ni respectueux des libertés (de ceux qui refusent la bien-pensance). Les régimes mondialistes et immigrationnistes ne tiennent que par un appareil sans faille de propagande (les grands médias), une censure croissante (des réseaux sociaux notamment), une répression policière et judiciaire de plus en plus vive (de toute « déviance » de la pensée).

Ainsi, le 20 juin 2017, la police politique de la dictature Merkel a procédé à des perquisitions chez 36 citoyens soupçonnés de tweets excessivement critiques sur l’immigration. Nous publions, ci-dessous, l’article original de Jean-Yves Le Gallou, paru sur Boulevard Voltaire.

Lire la suite

Imprimer

France et Angleterre même combat : suppression en douce des commissariats.

semaine du 21 au 25 août 2017, par Pierre Jovanovic.

Le parallèle entre les deux pays m'étonne toujours, que ce soit au niveau de son islamisation ou du génocide économique qui y détruit le tissu social. Si vous croyez que Sarkozy a été le seul a fermer un maximum de postes de police en Europe, eh bien vous vous trompez. Le Daily Mail a révélé au 5 août que le gouvernement libéral anglais a fermé 40% de tous les postes de police en Angleterre !!!!

Lire la suite

Imprimer

De Neymar à Hitler : leur foot nous les casse.

  Les carnets de Nicolas Bonnal.

samedi 12 août 2017

La presse espagnole, tout aussi minable et abjecte que la presse française, ne parle que de deux choses cet été : le coup d’Etat US à venir au Venezuela (en attendant celui des USA, lisez David Stockman et Philippe Grasset sur ce sujet croustillant, la révolution orange en Amérique !) et le transfert du footeux Neymar à presque un milliard d’euros ou quatre fois plus.

En creusant ce sujet fatigué, je tombe sur un article qui reproche au nazi Franco (« Franco est nazi et il a aidé à l’holocauste », c’est ce qu’on raconte maintenant en Espagne, alors qu’il avait sécurisé tous les juifs qu’il pouvait) d’avoir organisé des matchs de foot avec les nazis de Vichy ou même les italiens nazis. On va reprocher au poisson de nager maintenant…

Lire la suite

Imprimer

En Syrie, le plus grand fiasco de la CIA ?

 août 2017

Récemment, le Washington Post a annoncé la fin du soutien de la CIA en faveur des rebelles « modérés », confirmant qu’ils menaçaient de renverser Bachar el-Assad en 2015, mais que cette issue chaotique fut empêchée par l’intervention militaire directe de la Russie cette même année. Chaotique, car le chroniqueur du Wa Post David Ignatus vient de souligner dans ce même journal que Washington et ses alliés ne pouvaient proposer d’alternative politique viable, démocrate et modérée face au gouvernement syrien. D’après le spécialiste de la Syrie Charles Lister, qui regrette ouvertement la fin de cette guerre secrète coordonnée par la CIA, l’Agence aurait constitué une force de 45 000 combattants à travers cette opération, dont nous savons depuis janvier 2016 qu’elle a pour nom de code Timber Sycamore.

Lire la suite

Imprimer

Mémoricide en Suède : des trouvailles archéologiques sont délibérément jetées au rebut.

Traduction de l’article de Return of Kings. Repris de « Blanche Europe »

Suite aux révélations d’un archéologue suédois en colère, il apparaît que les conservateurs du Länsmuseum de Stockholm ont ordonné la destruction systématique des objets façonnés (se) récemment mis au jour, datant de l’âge de fer et de la période viking, sous prétexte que le travail de traitement serait trop pénible.

Des pièces de monnaie, des pointes de flèches, des amulettes rituelles, des bijoux et des poids qui étaient auparavant conservés sont désormais directement jetés dans des bennes de recyclage des métaux, dès qu’on les découvre, au lieu d’être choyés et exposés.

Lire la suite

Imprimer

Les Terroriseurs, les Terroristes et les Terrorisés.

Par Dmitry Orlov – Le 13 juin 2017 – Source Club Orlov

Le mot « terrorisme » est sur toutes les lèvres. Effacez-le dans un endroit, et il réapparaît dans un autre. En dehors de certains endroits où le terrorisme constitue la toile de fond d’une invasion étrangère et de la guerre civile, comme l’Irak et l’Afghanistan, et où la fréquence des attentats terroristes est en constante augmentation, le terrorisme n’est pas l’une des principales causes de décès. Parmi les nations occidentales, la mort due à l’étouffement par la nourriture est encore loin en tête, sans parler des chutes mortelles dues aux meubles cassés et aux empalements accidentels sur des outils ménagers. Mais de tels décès ne sont guère mis en scène en tant que pièces d’art publiques, alors que les actes de terrorisme sont la quintessence des actes publics conçus pour faire paniquer un grand nombre de personnes et provoquer un sentiment de danger chez un nombre encore plus grand dans les espaces publics et lors de leurs voyages. Cela dure un certain temps, jusqu’à ce que l’effet s’estompe. Et alors survient un nouvel attentat.

Lire la suite

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites