Résistance Identitaire Européenne

Pas de mini-jungle de Calais en Pays Catalan !

perrie33

Un communiqué de Llorenç Perrié Albanell

            Si les questions liées au nom de notre nouvelle région, et les revendications pour le droit à un statut territorial, à l’instar de la Corse, occupent les esprits en Catalogne du Nord, nous ne devons pas oublier non plus que le pouvoir socialiste parisien persiste encore et toujours dans son entreprise de déconstruction de notre société traditionnelle et homogène. Le 13/09/16, un document confidentiel du Ministère de l’intérieur concernant le démantèlement de la Jungle de Calais vient d’être rendu public par le Figaro : « Le schéma de mobilisation des places d’hébergement sur l’ensemble du territoire a été validé », annonce ce document. Dans les faits, nous explique un récent communiqué de la Ligue du Midi,  cela signifie que partout en France, des CAO (Centres d’Accueil et d’Orientation) vont devoir être créés pour accueillir toujours plus de migrants.

            Le régime jacobino-mondialiste avance en conquérant dans ce qu’il considère comme ses « provinces », où il s’imagine déverser ses flots ininterrompus d’immigrés sans rencontrer d’hostilités. Seulement la résistance s’organise malgré un durcissement de l’État dans ce domaine, et seulement celui-ci:

        – Le maire d’une commune du sud de 2.500 habitants a souhaité organiser un référendum sur l’obligation faite par le préfet d’accueillir 70 migrants. Le préfet, fonction hautement antidémocratique, a rétorqué que le référendum était illégal parce que “cette question n’était pas une affaire communale”.

        – Forges-les-Bains, une petite ville de 4.000 habitants de l’Essonne, à la suite d’une réunion houleuse, le futur Centre d’Accueil des Migrants a été incendié. Dans un communiqué la municipalité, sans étiquette, a expliqué que “la commune n’avait pas été consultée” pour l’ouverture du centre et assurait subir un diktat de l’État.

   Toujours selon un communiqué de la Ligue du Midi, nous pouvons constater que c’est la région Occitanie, qui  sera  «la 3ème région de France qui devra accueillir le plus de migrants avec, d’ici la fin de l’année, 1.445 personnes, contre 354 accueillies à ce jour (chiffres officiels). Pour atteindre ces 1.445 places, il faudra donc 1.091 places supplémentaires à créer, et à répartir dans différents CAO».

            Tout ceci nous laisse présager le pire pour notre département bénit des Dieux qui bénéficie d’un climat relativement doux hors saison estivale avec une période hivernale courte qui pourrait correspondre aux besoins d’une population n’étant pas habituée à la dureté des hivers « nordistes ». Nous savons également que notre département détient le palmarès des territoires le  plus doté en villages de vacances, privés ou à caractère social. C’est ces derniers qui nous intéressent tout particulièrement et qui, n’en doutons pas, seront désignés d’office, c’est-à-dire sans consultation de la population, par le pouvoir dictatorial jacobin afin d’accueillir une population aux mœurs et aux objectifs aux antipodes des nôtres.

            – Nous savons par avance que toutes ces démarches auront un coût, et que c’est le portefeuille du contribuable qui sera mis à disposition, sans son avis.

        – Nous savons que le désir ardent de ces pseudo-réfugiés est de regagner au plus vite les rivages de Calais, car leur objectif est simple : gagner l’Angleterre, plus souple sur les questions administratives liées à l’immigration.

         – Nous sommes donc en droit de penser que des exodes en direction de l’Angleterre auront bien lieu. Laissant les campagnes et les grands axes routiers aux mains d’une population qui a déjà montré sa capacité de nuisance dans le Pas-de-Calais.

            Les solutions qui s’offrent à nous sont les suivantes :

        – Organisation de référendums locaux en vue de faire pression sur l’administration.

    – Un renvoi ordonné des émigrés dans leurs pays d’origine. Il faut encore le rappeler, la plupart d’entre eux ne viennent pas des zones de combats du Moyen-Orient. Le leitmotiv qui consiste à nous endormir en répétant en boucle qu’il s’agit de réfugiés ne tient pas la route. En ce qui concerne les réfugiés des zones de guerres, la véritable solution est la stabilisation et la pacification des dites zones. Ces territoires qui ont besoin plus que jamais de leurs populations d’origine pour leur reconstruction. La seule et véritable action humanitaire doit aller dans ce sens : aider sur place, et non chez nous.

            Face à toutes ces agressions, la Catalogne du Nord a besoin, aujourd’hui plus que jamais, d’une véritable alternative politique dans le domaine de la défense du Pays catalan. Défense dans le domaine institutionnel (un statut), culturel, économique et sur les questions liées à la sécurité et à l’immigration. C’est sur ces thématiques que je me prépare à vous présenter un projet concret dans les semaines à venir.

ImprimerE-mail

Le pape François appelle les églises d'Europe à accueillir des réfugiés

(Sondez vos coeurs camarades, sondez vos coeurs ! NDLR)

 

"Que chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d'Europe accueille une famille", a déclaré dimanche le Saint-Père à l'occasion de la prière de l'Angélus.

Le pape François a appelé dimanche toutes les communautés catholiques d'Europe à accueillir chacune une famille de réfugiés, précisant qu'il commencerait par les deux paroisses du Vatican.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Merkel muss weg

Traduction : « Merkel, dégage ! ». Cette injonction a résonné fortement lors d’une grande manifestation, à Berlin, le 31 juillet (voir Terre et Peuple n° 69, à paraître fin septembre). Elle s’est concrétisée dans les urnes, le 4 septembre, où les élections se déroulant dans le Land du Mecklembourg-Poméranie-occidentale ont confirmé la montée en puissance de l’AfD (Alternative pour l’Allemagne), jeune mouvement qui exprime le ras-le-bol des Allemands par rapport à la trahison de Merkel ouvrant toutes grandes les portes de l’Allemagne aux migrants-envahisseurs.

« Claque électorale pour Angela Merkel » a titré Le Monde du 6 septembre. C’est le moins qu’on puisse dire puisque, dans une région qui était traditionnellement le fief électoral de Merkel, la CDU (19% des voix) est devancée par l’AfD (20,8 % des voix). Un très beau résultat qui, précédé par ceux obtenus au printemps en Saxe-Anhalt, Bade-Wurtemberg et Rhénanie-Palatinat, en annonce d’autres, aux législatives de 2017. Mouvement populiste (voir Terre et Peuple n° 68), l’AfD recueille les voix de 15 % des chômeurs, 11 % des ouvriers, 10 % des moins de 30 ans.

Nous adressons nos chaleureuses félicitations à nos camarades de l’AfD.

                                                                          Pierre VIAL

ImprimerE-mail

Le message de nos ancêtres par Jean Haudry

message de nos ancetres jean haudry

 

Il était une fois… nos ancêtres indo-européens.

 

Nous vivons des temps où tout est fait pour couper les Européens de leurs racines.

Et la cible prioritaire des zélotes du déracinement est, bien sûr la jeunesse.

C’est pourquoi ce livre a pour but de rappeler aux jeunes garçons et filles (mais pas seulement) de chez nous quel univers spirituel ils portent en eux,tel qu’il leur leur a été légué par leurs ancêtres.

Qui étaient nos ancêtres?

Ils trouverons la réponse grâce au texte de Jean Haudry et aux illustrations d’Eric Heidenkopf,qui ont su,en se basant sur l’Histoire et la Tradition, dresser un portrait riche en couleurs de ceux qui nous ont transmis un héritage génétique et culturel à nul autre pareil.

 

Le livre est vendu 14 € + frais de port

+ Frais de ports France seulement pour un exemplaire :     2.75 €      …     

+ Frais de ports Europe (CE) pour un exemplaire :            4,50 €     …

+ Frais de ports hors CE pour un exemplaire :                   6,50 €     …     

                                                                       Total : …………….

 

Chèque à l’ordre des Éditions de la Foret.

Commande à adresser à : LES ÉDITIONS DE LA FORÊT

                  Le Mas Fougères 04300 Forcalquier

ImprimerE-mail

EDITORIAL - TP MAG N°68 (versione italiana)

Gli assassini sono in casa

 

Sin dall’asilo, si impara ai bambini che ogni persona è brava e gentile. E questo sopratutto quando ha la pelle scura e i capelli crespi o che si chiama Mohamed. Sono i nostri fratelli et sorelle, o almeno i nostri cugini (visto che tutti gli Uomini sono simili e dunque intercambiabili). Rientrando a casa i bambini ricevono lo stesso messaggio nei cartoni animati che blatera la tv, ingurgitando roba zuccherata e coca-cola che faranno loro diventare giovani obesi, incapaci di fare sforzi fisici che percepiscono come ingiusti e inutili bullismo. Come potrebbero pensare in modo diverso quando vedono il loro padre steso sul divano, una birra in mano (il pacco di riserva non lontano), che celebra con grandi invettive i meriti dei calciatori di colore che guadagnano in un mese di più che un Gallo in vent’anni di lavoro ? Forza i blu ! Tanto che sono di un blu molto scuro come lo commentano con entusiasmo i giornalisti. Dunque va tutto bene. Certo, si ringhia, per principio, perché malgrado tutto la vita non è semplice. Ma ci prepariamo alle gioie delle vacanze estive : il traffico sulle strade affollate che fanno pensare in modo simpatico (non siamo spaesati) al traffico delle grandi città che abbiamo lasciato ; i giri a ripetizione di pastis con i vicini del campeggio, con in fondo sonore, le radio portatili grandi modelli che blaterano gli sbraitamenti dei cantanti hip-hop » ; le sedute di cottura della carne sdraiata sulle spiagge, con le mammine i cui seni nudi, che cadono, sono rimedi efficaci contro l’amore. Ah, la Francia sarà sempre la Francia e ci manca soltanto un Maurice Chevalier per mettere tutto questo in canzone.

E po cambiamento di scenario. Ritorno alla realtà. Tutti i media ne fanno l’annuncio a ripetizione : un poliziotto è stato ucciso a colpi di coltello davanti casa sua e sua moglie è stata sgozzata dentro casa davanti al suo figlio di tre anni. Inorridita, la brava gente si pone delle domande : com’è potuto succedere ? E l’assasino cui la foto appare sugli schermi ? «  Sembrava essere ammodo, une brava persona» dicono i vicini. Si evita di insistere troppo sulle origini di questo « Francese ». Con la sua faccia di becchino il ministro dell’interno, porta parole del Robespierre piccolo di Matignon e del spensierato buontempone dell’Elysée, dice la sua stupefazione indignata : parecchie cose non devono esistere nella nostra bella e pura Reppublica. Non bisogna… Nello stesso modo, non bisogna che dei scassinatori si attachino all’ospedale Necker dove dei bambini si stanno facendo operare. Non bisogna… Ma sopratutto non si dice quello che è un’evidenza : se non si vuole più dei scassinatori, bisogna spaccare i scassinatori. I contadini lo sanno bene : quando si vuole sbarazzarsi di animali nocivi, da predatori, c’è una sola risposta.

Aïe ! Mi attirerò ancora le ire della gente benintenzionata, della gente decente che pensa che certe cose non si devono dire. Non bisogna dire che gli assassini sono in casa perché abbiamo aperto loro la casa. I pazzi di Allah sanno che l’Occidente, questa cosa molle e fiacca è un frutto troppo maturo e pronto a cadere. Per questo scuotano l’albero. Per vedere. E vedono : una popolazione sotto anestesia fatta da un’individualismo borghese che da un giro di vite nelle stesse file che quel che si chiama la destra nazionale. O si ha paura di chiamare un gatto, un gatto (sembra che sia razismo). O si vuole applaudire discorsi muscolosi. Ma quando si tratta di agire, non c’è più nessuno. Arruolarsi ? Militare ? E stancante. E poi, ci dicono « dei filosofi », non serve a niente. Noi, scegliamo di comettere una gaffe. E di dire agli assasini : se volete entrare in casa nostra, vi costerà caro. Molto caro.

 

Pierre VIAL

ImprimerE-mail

Des pays du G20 financent DAESH/ISIS

Au sommet du G20, qui s’est tenu du 14 au 16 novembre en Turquie, le président russe a souligné que la Russie avait présenté des exemples de financement des terroristes par des personnes physiques venant de 40 pays, y compris des pays-membres du G20.

Voir à la 2° minute !

 

 

ImprimerE-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites