Résistance Identitaire Européenne

Décryptage

Qui a décidé que Kadhafi devait partir ? (une analyse fouillée)

gaddafi portrait

 

Kadhafi est donc mort et l’OTAN a mené une guerre en Afrique du Nord pour la première fois depuis que le FLN a vaincu la France en 1962. Le seul et unique « État des masses » [néologisme arabe qui est la traduction de Jamahiriya, NdT] du monde arabe, la Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, a mal fini.

Contrairement au coup d’État sans effusion de sang du 1er septembre 1969 qui a renversé le roi Idris et porté Kadhafi et ses collègues au pouvoir, la campagne combinée de rébellion, de guerre civile et de bombardements de l’OTAN pour protéger les civils a fait plusieurs milliers (5 000 ? 10 000 ? 25 000 ?) de morts, plusieurs milliers de blessés, a entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes, et provoqué des dégâts massifs aux infrastructures. Qu’est-ce que la Libye a obtenu, si tant est qu’elle ait obtenu quoi que ce soit, en échange de la mort et de la destruction qu’elle a subie au cours des sept mois et demi écoulés ?

Lire la suite

Imprimer

Les SYMBOLES CACHÉS dans les FILMS

 

Vous avez déjà remarqué que dans les films et les séries, les réalisateurs font souvent des petits clins d’oeil avec des éléments cachés dans le décor ? 

Je vais vous montrer des symboles francs-maçons cachés dans les films et les séries que vous n'avez certainement pas vu.

Imprimer

Films et séries télévisées : quand divertissement rime avec rééducation

se1

 

Il fût un temps où regarder une série télévisée était un bon moyen de s’extraire des tracas de toutes natures et des débats idéologiques qui traversent la société. A voir certains épisodes de séries diffusés récemment à la télévision, cette époque semble révolue. Sous couvert de divertissement, l’heure est à l’endoctrinement à l’idéologie woke et à la propagande pour le nouvel ordre diversitaire. Les quelques exemples que nous vous livrons en témoignent.

Lire la suite

Imprimer

L'idéologie du politiquement correct et la civilisation occidentale

po1

 

Lorsque, au début des années 1930, le politologue et théoricien du droit allemand Carl Schmitt a tenté de prouver la présence cachée mais néanmoins évidente de tendances totalitaires dans l'État libéral-démocratique moderne, il a semblé à nombre de ses contemporains conservateurs qu'il s'agissait d'une exagération. Les années suivantes ont apparemment confirmé à leurs yeux l'absurdité de l'affirmation de Schmitt. Au contraire, le véritable totalitarisme était palpable dans les régimes qui positionnaient la démocratie libérale comme leur ennemi juré.

Les théories classiques du totalitarisme associées aux noms de Carl Joachim Friedrich, Zbigniew Brzezinski et Hannah Arendt, fondées sur les caractéristiques externes des régimes totalitaires (idéologie, parti, police secrète terroriste, monopole du renseignement, monopole des armes, économie planifiée), ont soutenu cette mise en opposition absolue du totalitarisme avec la démocratie libérale. Ni la conception de Voegelin et de Meier sur l'émergence des religions politiques en tant que substitut de la foi, ni la conception de Schelsky sur le totalitarisme pluraliste, n'ont changé quoi que ce soit à l'acception générale et exclusive du totalitarisme en tant que phénomène anti-libéral et anti-démocratique en contradiction avec les démocraties ordinaires de style occidental.

Lire la suite

Imprimer

Nos médias s'abreuvent à une source empoisonnée

 

C'est le tabou des grands médias: les nouvelles internationales ne sont rien de plus que du copier-coller. De plus en plus, les médias du monde entier sont lourdement dépendants des agences de presse pour la production de contenu international.

Cette semaine, Benjamin Tremblay aborde les enjeux éthiques et journalistiques soulevés par cette dépendance. À quel point peut-on faire confiance aux agences de presse?

Il sera question de l'infiltration des médias par les services secrets, des campagnes de désinformation sponsorisées par les gouvernements ainsi que des tactiques connues pour contrôler le discours public.

 

Imprimer

« Des moyens de contrôle effrayants sont mis en place par le gouvernement », estime Philippe Murer

thumbnail EDL ep34 Murer VF JPEG 1200x675 

 

Philippe Murer est économiste, spécialiste des questions liées à la souveraineté économique, à l’environnement et à l’énergie. Il est l’auteur de Comment réaliser la transition écologique : un défi passionnant (Éditions Jean-Cyrille Godefroy, 2020) et de La Transition énergétique : une énergie moins chère, un million d’emplois créés (Éditions Fayard, 2014).

Il a également coécrit avec l’économiste Jacques Sapir une étude consacrée aux scenarii de dissolution de la zone euro pour la Fondation Res Publica en 2013.

Nous avons rencontré Philippe Murer pour évoquer différents sujets en lien avec l’actualité et l’économie.

La mise en place du passe sanitaire est-elle un premier pas vers un système de crédit social à la chinoise ? Constitue-t-il un préalable à la normalisation du port d’une identité numérique et au développement d’un « capitalisme de surveillance » ?

Les mesures de soutien de l’économie prises par le gouvernement pendant la crise ont-elles été efficaces et proportionnées ? Les prévisions de croissance de Bercy sont-elles réalistes ? Comment rembourser la dette Covid ? Quelles sont les causes des différentes pénuries constatées ces derniers mois ? Faut-il s’en inquiéter ?

Quel est le rôle joué par les banques centrales dans l’inflation ?

Retrouvez les réponses de Philippe Murer à ces questions dans la vidéo.

 

Imprimer

Maoïsmes d'hier et d'aujourd'hui

ill 1247782 461b mao affichewang hui

 

Ce 7 novembre, dans Le Monde était publié, un important article signé de Julien Bouissou qui vaut le détour. Il est intitulé : « Le spectre d’un ralentissement de la Chine pèse sur l’économie mondiale ».(1)⇓ L'auteur se réfère à de nombreux avis de professionnels de la finance, tous dans l'attente des décisions du gouvernement de Pékin, dont les orientations sont maintes fois citées. Xi Jinping est ainsi présenté comme le vénéré maître des horloges du capitalisme mondial. De ce qu'il va décider ou ne pas décider semble dépendre la prospérité de nos foyers. De cette réserve d'esclaves que contiennent les provinces de l'Empire du Milieu on se préoccupe seulement que de la quantité démographique, certes rongée par la dénatalité. Il est né l'an dernier sur le continent chinois « seulement » 12 millions d'enfants ce qui, comparé à la France où 736 000 enfants vivants ont vu le jour en 2020, représente quand même un multiplicateur de 16.

Lire la suite

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites