Résistance Identitaire Européenne

Esclavage chrétien : saisie de près d'un million d'euros chez les travailleuses missionnaires de Lisieux

L'histoire a été révélée en 2014, les Travailleuses Missionnaires de l'Immaculée ( TMI) travaillaient au mépris de tout droit social dans un réseau d'hôtellerie de pélerins . L'association qui gérait notamment celle du Sanctuaire de Lisieux vient de voir ses comptes saisis par la justice.

Dernier épisode judiciaire dans l'affaire de travail dissimulé chez les Travailleuses missionnaires de l'Immaculée, la saisie de 950 000 euros. Cette somme est une première estimation des arriérés de rémunérations et de cotisations auprès des organismes sociaux relatif à l'emploi
" d'étrangers démunis d'une autorisation de travail" et de "recours à personne exerçant un travail dissimulé".

Qui sont les victimes? 

Des femmes recrutées au Burkina Faso, à Wallis et Futuna ou encore aux Philippines, ces jeunes filles ont rejoint la famille missionnaire Donum Dei, créé en 1950 sous le nom des Travailleuses missionnaires de l'Immaculée. Elle fonde une grande partie de sa spiritualité sur la vie de Sainte-Thérèse-de Lisieux. Ces « vierges chrétiennes» sont motivées par un appel à la vie religieuse et une formation consacrée en Europe.

Mais en fait,  c'est dans plusieurs restaurants catholiques « L'Eau Vive », une chaîne d’hôtellerie pour pèlerins,  à Marseille, Caen ou encore Lisieux qu'elles vont passer leur temps: elles y travaillent sans salaire, ni protection sociale parfois de 6h jusqu’à minuit. 


Processus d'emprise et embarras de l'Eglise 

En 2014, les dérives sectaires de ce groupe sont dénoncées dans un livre noir. Un processus d’emprise sur ces travailleuses missionnaires est décrit. 
En 2015, une plainte est déposée par une membre de la communauté de Lisieux ( voir notre reportage de l'époque ci-dessous) pour exploitation d’une personne réduite en esclavage.

 

Source : France 3 Normandie

 

Imprimer

L’Appel de Chisinau, penser l’alternative au Capitalisme

Colloque international Moldavie CHISINAU ANTICAPITALISME

Un séminaire international qui s’est déroulé du 15 au 17 décembre 2017, avait pour thème « Les alternatives possibles au capitalisme financier ou spéculatif ». Cette seconde réunion de Chisinau (Moldavie) s’est voulue offensive contre le capitalisme.  Son manifeste est présenté plus bas (1). Pendant plusieurs jours se sont réuni un aréopage d’intellectuels, de spécialistes ou de personnes intéressées, de toutes tendances (2). Terre et Peuple y était.

Le Colloque international de Chisinau a été organisé par l’université populaire de Moldavie (Iurie Rosca), le mouvement Eurasiatique International (Daria Dugina), et le comité Jean Parvulesco (Emmanuel Leroy) mais surtout avec l’appui et le soutien du Président de la République de Moldavie, Igor Dodon. Merci à tous ceux qui ont rendu cet évènement possible. Nous rendrons compte de la quasi-totalité du discours du Président Dodon tellement l’engagement de ce président est fort. Pour certains autres participants, nous nous limiterons à des résumés. TV Liberté était présent aussi pour filmer les échanges que vous retrouverez en fin de texte (6).

Nous avons choisi de rester, dans ce résumé, plus orientés autour du thème principal « les alternatives possibles au capitalisme… ». Un autre article, très complémentaire, traitera d’aspects plus politiques, voire géopolitiques, c’est celui de Pierre-Antoine Plaquevent (2).

Lire la suite

Imprimer

La République barbouzarde

alexandre benalla clanokW

 

Seuls les naïfs ou les faux-culs peuvent s’étonner de l’affaire Benalla. En effet les privilèges exorbitants dont bénéficiait ce Franco-Marocain (dont le nom signifie en arabe « fils d’Allah »…) s’expliquent fort bien par son statut de barbouze de haut niveau voué à mettre ses talents au service rapproché, très rapproché, d’un Macron qu’il côtoyait en permanence et de très près y compris dans le cadre de sa vie privée. Macron, qui avait assuré installer une République toute nouvelle, pure et dure, a en fait repris à son compte les bonnes vieilles habitudes barbouzardes de ses prédécesseurs.


La bonne question est : comment et pourquoi l’ascension si rapide de la barbouze Benalla ? Nous n’aurons bien sûr jamais la réponse.


Pierre Vial

Imprimer

Le nom des traîtres qui ont déclaré contraire à la Constitution le délit d'aide à l'entrée, à la circulation ou au séjour irréguliers d'un étranger

listeconseil

La décision complète :

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2018/2018-717/718-qpc/decision-n-2018-717-718-qpc-du-6-juillet-2018.151721.html

Le communiqué de presse :

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2018/2018-717/718-qpc/communique-de-presse.151722.html

 

Imprimer

Les violences islamiques s'importent en Grande-Bretagne, attaque à l'acide sur un enfant de trois ans

1564540 police west mercia diffuse images

Le garçon, victime d’une «attaque délibérée», est gravement brûlé au visage et au bras.

Encore une attaque à l’acide au Royaume-Uni. Cette fois, c’est un enfant de trois ans qui a été gravement brûlé samedi dans un supermarché de Worcester (Grande-Bretagne).

Le jeune garçon souffre de sévères brûlures sur le visage et l’un de ses bras. Il effectuait des courses avec sa famille au supermarché Home Bargains. Selon les autorités, cette attaque n’est pas accidentelle. Dans un communiqué, le chef de la police de West Mercia, Mark Travis a déclaré : « Nous considérons cela comme une attaque délibérée sur un enfant de trois ans. »

Les motivations sont encore inconnues : « Pour l’instant, le motif de l’attaque n’est pas clair. Les policiers travaillent dur pour établir exactement ce qu’il s’est passé et quelle est la substance utilisée », a ajouté le chef de la police.

Un homme de 39 ans originaire de la ville Wolverhampton a été arrêté et placé en garde à vue, soupçonné de complot en vue de commettre des lésions corporelles graves.

Sur les réseaux sociaux, un avis de recherche à l’encontre de trois hommes a été lancé ce dimanche par la police. Elle souhaite les interroger car ils détiendraient « des informations vitales pour l’enquête ».

Le Royaume-Uni est confronté à une hausse des attaques à l'acide ces dernières années, en particulier à Londres. Le ministère de l'Intérieur a annoncé en avril qu'il comptait durcir la législation, en faisant de la détention des substances corrosives dans un lieu public une infraction pénale, et en interdisant la vente de ces substances aux mineurs.

Le Parisien du 22 juillet 2018

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites