Résistance Identitaire Européenne

Actualité

Lettre d'un flic aux flics!

Sujet : Lettre d'un flic aux flics!

Salut collègues...

La BAC 92 (Hauts de Seine) a été envoyée cette semaine en renfort à VILLIERS LE BEL avec la BAC 95, 94, 77, 78, 75.   Dimanche dernier,  un "jeune" (  parait-il) a osé tiré avec un fusil de chasse sur les collègues.  Visant à plusieurs reprises les jambes des fonctionnaires porteurs des boucliers (première ligne), ces derniers se sont effondrés, les collègues de derrière étant à découverts. Le tireur se trouvant à  une distance de 10 mètres.


Selon plusieurs collègues présents ce soir là, le tireur aurait  pu être descendu,... d'ailleurs plusieurs fonctionnaires auraient dégainé leur arme de service.


Mais ils ont eu l'ORDRE d'un officier de ne surtout pas tirer, mon  dieu, catastrophe pour sa carrière.... il ne doit pas connaître la Légitime Défense. En tout cas la grande hiérarchie recherchait le nom de cet officier flipette pour le FÉLICITER.... oui, oui, pour le FELICITER car IL a su éviter un second carnage.... Résultat 121 collègues blessés en 2 jours. Car bien sûr, le lendemain, lundi dernier, il y avait de nouveau le tireur au fusil de chasse accompagné d'un comparse au fusil à  pompe,.... et toujours l'ordre de ne pas tirer.


Le mardi nous avons tous été décalés sur VILLIERS LE BEL (1000 flics dont une vingtaine du RAID pour 25000 habitants). Figurez vous que VILLIERS LE BEL a été très calme, mais c'était le bordel à SARCELLES (1km500 à vol d'oiseau). Personne ne s'est dirigé là bas hormis les effectifs locaux, qui se sont retrouvés poursuivis par des animaux de cités enragés, la bave aux lèvres. Le but c'était que 
VILLIERS LE BEL soit redevenu CALME... Le reste on s'en foutait. 
COMPRIS.


Et dernière anecdote, le DDSP 95, a demandé au RAID de ne pas partir dans la cité avec leur Fusil à Pompe, vous imaginez.... Réponse du  RAID : " Désolé, on n'est pas sous vos ordres! "


Sur les quelques contrôles de véhicules, pour trois Africains dans une BMW, il y avait 5 flics et 10 journalistes. Pas facile le contrôle dans ces conditions. Aucun supérieur n'a ordonné aux journalistes de nous laisser bosser tranquillement et en sécurité. Normal, avec tant de journalistes, il y avait aucun risque de bavures, 
donc aucune emmerde pour l'Officier.

Je  suis trop énervé, mais merci l'Etat, merci la hiérarchie policière, merci pour les 121 collègues blessés, dont un qui a "perdu" son épaule, un qui va sans doute perdre un oeil, un qui ne pourra plus procréer (oui du plomb dans les couilles, c'est pas facile pour faire des bébés), un qui sonnera sous tous les portiques d'aéroport car il a reçu une quarantaine de plombs dans le corps (certains ne peuvent pas 
être enlevés ils sont trop profonds), un qui a les tendons du poignet sectionnés,....un GRAND MERCI à nos DIRIGEANTS, ces GRANDES TÊTES 
PENSANTES.

P.S. : Le jean civil arrête les plombs de chasse,  pas les 
combinaisons BAC ou tenue M.O.

 

Maintenant vous savez pourquoi il y a eu  tant de blessés...


Vous pouvez faire suivre

ImprimerE-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites