Résistance Identitaire Européenne

Chroniques, par Pierre Vial

Ainsi va le monde

AINSI VA LE MONDE

 

Le G 20 a eu droit à une orchestration médiatique grandiose : ce n’est pas tous les jours que les gens censés diriger la planète et tenant le devant de la scène (mais les vrais maîtres sont en coulisses) se retrouvent pour organiser le monde à leur façon. C’est à dire profiter de la crise (on va en venir à bout, juré, craché …) pour renforcer le carcan mondialiste. Car Le Monde annonçait la couleur, sur cinq colonnes à la une, dans son édition datée du 3 avril : « Finances, géopolitique, globalisation : le G 20 tente de rebâtir un ordre mondial ». Confirmation le lendemain 4 avril : « Le G 20 pose les nouvelles règles du capitalisme mondial ». Autrement dit, pour sauver le navire capitaliste on repeint la coque…

G_20_2009 

Sur le détail des décisions du G 20, voir, en prolongement de cet édito, l’excellente analyse de Lionel Franc, de la bannière Wallonie de Terre et Peuple. Je soulignerai donc simplement l’aveu sans complexe fait par Le Monde : « Grand vainqueur des réformes, le Fonds monétaire international (FMI) voit ses ressources tripler à 750 milliards de dollars (560 milliards d’euros) et devient un super gendarme de la planète financière ». Au bénéfice de qui ? Son président s’appelle Strauss-Kahn… Si vous n’avez pas compris, on vous fera un dessin.

 obama

Obama (le si sympathique Obama) est ravi. Le FMI contrôle la carotte (le fric) et l’OTAN contrôle le bâton (vous savez, l’OTAN : ce conglomérat de harkis des USA où Sarkozy est très fier de faire de la figuration). Obama, entre deux séances de grands sourires style Banania, a quand même pris soin de mettre les pendules à l’heure : son boulot, c’est d’assurer la pérennité de l’hégémonie américaine sur le monde et il n’est pas question d’y renoncer un seul instant (Le Monde, 21 mars).

 

Mayotte : les franchouillards du style cocorico sont heureux : la « Grande France » compte un département de plus. Les habitants de Mayotte, eux, sont hilares : ils vont pouvoir toucher le pactole que la France, si généreuse pour ses « citoyens » colorés, va répandre à flots. Le maire très coloré d’une importante commune de Mayotte  l’a annoncé, mi-rigolard mi-menaçant, à la télévision : « Maintenant, il faut que la France et l’Europe nous donnent des milliards pour notre développement ». Il a raison, cet homme : il faut quand même que ça serve à quelque chose d’être « Français ».

 domota_elie5

Autre mémorable déclaration : le démocrate guadeloupéen bien connu, Elie Domota, si apprécié des média, s’est épanché sur Canal 10 le 12 février. Nous citons le dialogue entre lui et un journaliste :

Domota : « Si quelqu’un blesse un membre du LKP ou un manifestant guadeloupéen, il y aura des morts. Il faut qu’on se le mette dans nos têtes et je le redis solennellement : si quelqu’un blesse un membre du LKP ou un manifestant guadeloupéen dans le cadre des manifestations actuelles, si quelqu’un blesse un membre du LKP ou un manifestant guadeloupéen, il y aura des morts ».

Le journaliste : « Et si quelqu’un du LKP blesse un chef d’entreprise ? »

Domota : « Je le redis encore : si quelqu’un blesse un membre du LKP, il y aura des morts ! »

Le journaliste : « Et à l’inverse ? »

domota_elie6

Domota : « Je le redis encore : si quelqu’un blesse un membre du LKP, il y aura des morts ! On n’a rien d’autre à dire là-dessus. Aujourd’hui il faut que l’on respecte les Guadeloupéens en Guadeloupe. Nous disons aux békés, nous disons à Willy Angel, nous disons à Madame Koury que nous ne ferons pas marche arrière sur ce dossier et que si aujourd’hui ils veulent faire de la Guadeloupe un mai 67, nous allons le faire. Et si c’est ce qu’ils veulent, si c’est la guerre civile qu’ils veulent, ils peuvent compter sur nous ! » 

 

Israël. Deux mois après l’agression lancée contre Gaza, qui a coûté la vie à plus de 1 300 Palestiniens (chiffre certainement sous-estimé, donné par Le Monde ), des témoignages de soldats israéliens publiés dans les journaux Haaretz et Maariv éclairent d’un jour cru les agissements des envahisseurs : « Lorsque nous entrions dans une maison, nous étions supposés démolir la porte puis tirer à l’intérieur, et ainsi de suite dans tous les étages.

Misuse_of_anti_Semitism_by_Latuff2

 Chaque fois que nous rencontrions une personne, nous lui tirions dessus (…) Nous devions tuer tout le monde, car ce sont tous des terroristes ». Un militaire raconte les recommandations des rabbins au sein de l’armée : « Vous devez combattre pour vous débarrasser des gentils qui vous empêchent d’occuper la Terre Sainte » Le témoin reconnaît : « Beaucoup de soldats avaient le sentiment qu’il s’agissait d’une guerre sainte ». Commentaire d’Ehoud Barak, ministre de la défense : « L’armée israélienne est la plus morale du monde ».

 

                                                                                               Pierre Vial

 

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites