Résistance Identitaire Européenne

Ecologie

Désodorisants chimiques

16/03/11 – 15h30 


PARIS (NOVOpress)
– C’est une première en France : l’Institut National de Veille Sanitaire a mesuré des concentrations biologiques de plusieurs polluants de l’environnement, sur un échantillon représentatif de la population.

Selon cette nouvelle étude, les Français ont plus de pesticides dans le sang que les Américains et les Allemands. Un constat particulièrement alarmant qui place les français à l’avant-poste de la contamination par les produits chimiques de l’alimentation industrielle et par la pollution de l’environnement

Selon l’étude, il existe une imprégnation importante de la population française par les pesticides.

La substance la plus présente provient du paradichlorobenzène, utilisé récemment comme antimite ou désodorisant dans les toilettes, est mesurée à des niveaux très supérieurs en France que dans les autres pays.

Concernant les insecticides de la famille des pyréthrinoïdes, utilisés en agriculture, horticulture mais aussi pour des usages domestiques, leurs niveaux sont également plus élevés que ceux observés aux Etats-Unis et en Allemagne.

François Veillerette, porte parole de Générations Futures, déclare : « Cette étude complète l’enquête publiée par notre association en décembre dernier sur la contamination de nos aliments par des polluants comme les pesticides. Elle démontre une contamination généralisée des organismes des français par des produits dont beaucoup sont des cancérigènes suspectés et/ou des perturbateurs endocriniens (…) Générations Futures tire la sonnette d’alarme une fois de plus sur cette question et demande aux pouvoirs publiques de tout mettre en œuvre pour réduire de manière importante l’utilisation de pesticides dans ce pays ou encore pour bannir des procédés rétrogrades, comme l’incinération des déchets, source importante de pollution »

 

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites