Résistance Identitaire Européenne

Ethnopolitique

Vivent le foot et l’Algérie !

 

Nos « amis », Algériens de France, ont joyeusement célébré leur qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde de Football. Leur enthousiasme s’est exprimé à Paris, Marseille, Roubaix, Creil, Clamart, Guyancourt, Elancourt, Mulhouse, Lille, Maubeuge, Lyon, Vaulx-en-Velin, Saint-Priest, Grenoble… Ces braves gens ne se sont pas contentés de manifester bruyamment, ils ont aussi fait des feux de joie avec des poubelles, des voitures et des motos, saccagé le mobilier urbain, pillé les magasins… On nous a dit que 74 d’entre eux avaient été interpellés. Mais tous étaient libérés dès le lendemain matin.

 

A Carcassonne, la fête fut aussi belle. 130 à 150 voitures faisaient des ronds dans le centre-ville avec drapeaux algériens, etc. Il ne faisait pas bon être un roumi dans les rues de la ville à ce moment-là. C’est ainsi qu’une douzaine de parachutistes du 3ème RPIMa qui dînaient avec leurs compagnes au restaurant « L’art de vivre » (il porte bien son nom), ont été violemment pris à partie par une soixantaine de joyeux supporters. Sans doute un remake inversé de la bataille d’Alger. Résultat : un para renversé par une voiture et six autres plus ou moins gravement blessés (fractures du nez,…). La police est intervenue en masse pour dégager les paras (14 malheureux fonctionnaires). Et le conducteur qui avait délibérément foncé sur un para pour l’écraser a même été interpellé ; mais la Justice s’est montrée clémente puisqu’il a été libéré dès le matin.

 

Ce n’est pas la première fois que les Algériens nous refont la guerre d’Algérie dans les villes de garnisons parachutistes. Les médias nationaux n’en parlent jamais, bien sûr. Il ne faut pas stigmatiser cette communauté à laquelle nous sommes tant attachés.

 

« I have a dream », comme disait l’autre. C’est que la France élimine le Nigeria et l’Algérie en fasse autant avec l’Allemagne (on peut rêver). Cela donnerait un superbe quart de finale France-Algérie. Notez cette date, braves gens, ce sera le vendredi 4 juillet. Quel que soit le résultat, on peut compter sur des manifestations d’enthousiasme ou de dépit de nos amis algériens. Barricadez-vous !

 

 

 

Alain CAGNAT

ImprimerE-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites