Résistance Identitaire Européenne

Société

Le triple scandale de l’abattoir d’Alès

    Le scandale de l’abattoir d’Alès n’en finit plus d’occuper la France médiatique. La Ligue du Midi  estime que la journée d’action sur les risques sanitaires liés à l’abattage rituel dans le département du Gard, organisée le 25 septembre,  a brisé l’omerta mis en place sur ces pratiques ... Il n’y a plus encore que la mairie d’Alès qui tente de cacher la vérité au point qu’elle refuse de délivrer au public la copie de l’arrêté municipal. Le responsable de la section alésienne de la Ligue du Midi s’est vu opposer une fin de non-recevoir des services administratifs de la mairie; de même l’arrêté n’est toujours pas affiché sur les portes de l’abattoir. La Ligue envisage en cas de persistance de ce refus de faire appel à la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs).

    Bravo à l’association L 214 pour ses vidéos sur l’abattoir d’Alès, révélatrices de nombreuses dérives dans nos abattoirs. Mais les différents articles de presse ne rendent pas compte, au-delà des faits, de la problématique d’ensemble qui est plus complexe qu’une condamnation simpliste de tous les abattoirs, basée sur l’émotion légitime. Il faudrait plutôt, dans une attitude positive, faire par exemple la promotion des travaux de Mme Temple Grandin qui a réussi à modifier le fonctionnement des abattoirs aux USA.

L'association Vigilance Halal et son président Alain de Peretti dénoncent un triple scandale, la Ligue du Midi s'y associe pleinement :


1° L’abattoir d’Alès pratique à grande échelle l’abattage halal. Cela entraîne pour le personnel une accoutumance à la souffrance animale et aux fautes graves d’hygiène, une banalisation de comportements délictueux qui se répercute sur l’ensemble des chaines d’abattage.

2° Nous pointons du doigt la responsabilité de la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) qui ne pouvait pas ne pas être informée et n’a rien fait. Incompétence, peur de rétorsions, «bienveillance» voire même complicité puisqu’elle n’a pas dénoncé le manque de moyens ?…Dans nombre de dossiers que nous avons examinés, nous avons pu mesurer la carence grave des services de l’Etat.

Nous soutenons les éleveurs dans cette épreuve supplémentaire qui leur est imposée. Mais il est temps qu’ils se ressaisissent, et cessent de suivre ces organisation professionnelles qui leur font miroiter l’eldorado d’un marché du halal en pleine expansion, et qui les ont amenés dans une impasse. Le mercantilisme à courte vue leur a fait se tirer une balle dans le pied. Le modèle productiviste et industriel doit être remis en cause, que ce soit l’élevage concentrationnaire, la commercialisation de masse et les méthodes d’abattage.

    Le halal, c’est la banalisation de pratiques sauvages et rétrogrades dans notre société, le halal c’est la dérogation qui s’impose à la place de la règle comme dans le cas des abattoirs mobiles de campagne que la Ligue du Midi a dénoncés il y a peu à côté de Vauvert, à Brignon et à Alès même lors d’une journée d’action. Le halal est un des moyens de l’islam conquérant pour faire basculer peu à peu notre société dans la barbarie.

Renseignements

BP 1-7114

30912 – Nîmes cedex 2

Tél : 07 83 47 42 42

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ImprimerE-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites