Résistance Identitaire Européenne

Terre et Peuple Magazine

terre_et_peuple_magazine_32
 
 

Editorial - TP Mag n°32

L’identité à la sauce Sarkozy

Les récents soubresauts électoraux ont mis la question de "l’identité nationale" sur le devant de la scène. Même si ce fut avec des aspects souvent caricaturaux (Ségolène Royal découvrant les vertus du drapeau tricolore et de la Marseillaise…), nous ne pouvons que nous réjouir de cette nouveauté car les mots ne sont pas neutres et, en soi, ce mot d’identité dont nous avons fait, nous, notre porte-drapeau, est porteur, au-delà des tentatives de récupération en tous genres, d’un message qui, peut-être, est susceptible de provoquer un déclic dans la conscience (ou l’inconscient) de nos frères les Gaulois. Qu’un tel terme se retrouve au centre du débat politique peut donc avoir une utilité.

 

Certes, grâce au kidnapping du mot, Sarkozy a réussi un remarquable hold-up politique. En faisant croire qu’il les avait compris aux millions de braves gens qui, en votant jusqu’alors Le Pen, voulaient dire – c’était leur motivation fondamentale – leur refus de l’immigration-invasion (selon l’expression utilisée un jour par Giscard d’Estaing…). Et en leur laissant entendre qu’il était, lui, capable de "karchériser la racaille", alors que Le Pen n’avait de toutes façons aucune chance d’être jamais au pouvoir. Le président du FN ayant en outre adopté un discours banalisé, ambigu, qui avait de quoi dérouter ses électeurs, on connaît le résultat.

Mais les millions d’électeurs de Le Pen qui ont basculé dans la gibecière de Sarkozy n’ont-ils plus les mêmes motivations profondes ? Je ne le crois pas. Et contrairement à ceux qui, par dépit et rancœur, affirment, après De Gaulle, que "les Français sont tous des veaux", je pense qu’il y aura tôt ou tard un réveil. Douloureux. Dans le style "mais je n’avais pas voulu cela".

Voulu quoi ? Eh bien, par exemple, l’arrivée aux manettes gouvernementales de représentants de la "diversité" (c’est le mot officiel, à la mode, pour désigner le mélange multiracial). Et à des postes hautement symboliques : Fadela Amara, fille d’immigrés algériens, a grandi "dans une famille de dix enfants pas franchement ouverte aux mœurs occidentales" (Le Figaro, 20 juin 2007). La voici secrétaire d’Etat à la Politique de la ville (qui consiste, en clair, à favoriser systématiquement et par tous les moyens les immigrés). Ramatoulaye Yade, elle, est d’origine sénégalaise et se retrouve bombardée secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’homme (base idéologique de la thématique universaliste chère à Sarkozy).

Ces nouvelles recrues viennent augmenter sensiblement le pourcentage de membres du gouvernement "issus de l’immigration", comme on dit pudiquement, en rejoignant Rachida Dati, née d’un père marocain et d’une mère algérienne, porte-parole de Sarkozy pendant la campagne présidentielle et, désormais, ministre de la Justice (Garde des Sceaux). Surnommée "Madame discrimination positive" depuis qu’elle fut chargée de "la cohésion sociale" et de "l’intégration" dans le cabinet du ministre de l’Intérieur Sarkozy (voir Faits et Documents, n° 235, 1er mai 2007), elle préside le Club xxie siècle, dont les membres sont tous d’origine immigrée et dont la charte indique que "la diversité est aujourd’hui l’une des caractéristiques fondamentales de la France". Tout un programme.

Pierre VIAL

 

ImprimerE-mail

Sommaire - TP Mag n°32

N°32, Solstice d’Eté 2007, Pour un réseau identitaire européen.

 

p.3, Pierre VIAL, L’identité à la sauce Sarkozy.

p.4, Jean-Yves LE GALLOU, Hommage à un éveilleur de peuple : Karel Dillen.

p.5, Claude PERRIN, Un anniversaire oublié, deux chiquenaudes à des utopies bien mûres.

p.5, Et si le Vatican s’occupait de ses goupillons ?

p.5, Il n’y a plus de respect.

pp.6-7, Jean-Pierre MÜLLER, Sarközy et la repentance : ça commence bien !

p.7, Les Gaulois seraient-ils rétifs à la « diversité » ?

p.7, Les exigences de la vérité historique.

p.8, Guérilla, émeutes urbaines.

p.8, Athènes, les Dieux sont de retour.

p.9, SYLVIE, Les Fourneaux d’Epona (Tarte à la Rhubarbe).

p.9, SYLVIE, Nos expressions populaires (Rester en carafe).

p.10, Nos racines généalogiques (Forum ; A la découvert des racines de…Nicolas Sarkozy ; A la découverte des racines de…Ségolène Royal).

p.11, Emmanuel RATIER, Chronique de la décadence (Dernière boucherie ; Simple tragédie ; chiens helvètes ; « réservoir » ; voilée du Danemark ; La censure ; Cadeaux à vendre ; C’est fou, Manchu !; Racisme latent).

pp.12 à 14, Guillaume FAYE, Le bloc-notes de Guillaume Faye.

p.15, Pierre VIAL, Pour saluer ADG.

p.15, Pierre VIAL, Au tableau d’honneur de la recherche(Jean Gouget, Thierry Le Hête).

p.16, Histoire d’une fille qui voulait vivre autrement (Norgard Kolhhagen).

p.16, Chants de Lansquenets.

p.17, Godefroy de Harcourt (Jean Mabire).

p.17, Les Peuples de l’Europe (Hans Günther).

p.18, Le Chevalier au blason d’argent (Dimitri).

p.18, Aventures et dossiers secrets de l’Histoire (n°66, esclaves blancs des barbaresques).

p.19, Pierre VIAL, Pour un réseau identitaire européen.

pp.20-21, Entretien avec Patrick Brinkmann, Continent Europe.

pp.22 à 25, Pierre VIAL, Pour la liberté de pensée et d’expression.

p.26, Cahier photos.

p.27, Manifeste pour une identité ethnique.

pp.28 à 31, Jean MABIRE, Notre Europe.

p.32, Tierra y Pueblo n°15.

p.32, Renaissance européenne.

p.32, Révolte (Roeland Raes).

pp.33 à 35, Pierre VIAL, L’affaire Jésus.

p.36, XIIe Table Ronde Terre et Peuple, Liberté pour l’Histoire.

p.37, Hammerfall (Taijanic et Runberg).

p.37, Le chant d’Excalibur (Arleston et Hübsch).

p.38, Pardons de Bretagne (Bernard Rio).

p.38, Dans la Rome des Césars (Gilles Chaillet).

p.39, La Source Pérenne (Christopher Gérard).

p.39, Mishima, qui suis-je ? (Bernard Marillier).

p.40, La révolution des Templiers (Simonetta Cerrini).

p.40, Attention : piège à gogos.

pp.41 à 48, Alain CAGNAT, Fractures balkaniques.

p.49, Comtois Coeur Fidèle, La fête des Fayes.

p.50, B.F, Solaire ce bretzel.

pp.51-52, Pierre VIAL, Notre mère la Grèce.

ImprimerE-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites