Résistance Identitaire Européenne

Terre et Peuple Magazine

tp-43

Editorial - TP Mag n°43

OUI, NOUS AVONS RAISON
Notre force principale réside dans le fait que notre vision du monde repose sur la prise en compte des réalités. Il en va ainsi pour l’ethnopolitique. Contrairement à d’autres, notre conception de l’identité a pour base le facteur ethnique. Le monde va de telle façon qu’il nous donne raison tous les jours.
Illustration spectaculaire : dans le centre du Nigéria, au cours de la nuit du 6 au 7 mars, trois villages ont été attaqués par des fulanis, musulmans venus régler leurs comptes avec les chrétiens de l’ethnie Berom (en janvier, des massacres avaient fait au moins 300 morts chez les fulanis). S’en est suivie « une vague de tueries organisées et exécutées avec rigueur » (Le Monde, 10 mars 2010). Les assaillants n’ont pas fait de quartier : « Au nombre de plusieurs centaines, ils étaient armés de machettes mais aussi d’armes automatiques ». Ils ont « tiré des coups de feu pour attirer la population à l’extérieur des habitations, puis commencé à tuer, n’épargnant ni femmes ni enfants, incendiant les maisons ».
Les forces de sécurité censées empêcher de tels massacres n’empêchent rien du tout. D’abord parce qu’elles sont occupées à racketter tout ce qu’elles peuvent. Ensuite et surtout parce que « l’armée est surtout dominée par des éléments originaires du Nord, donc musulmans, alors que la police locale est essentiellement berom, donc chrétienne ». En fait, et même Le Monde est obligé de le reconnaître, les raisons apparemment religieuses du conflit reposent en fait sur une confrontation ethnique, dans un pays qui ne peut trouver de stabilité car il est multiethnique. Depuis dix ans les tueries se sont succédées : en 2001, 1.000 morts, en 2008, entre 400 et 600 (personne n’est capable d’établir des chiffres précis). Bien sûr cela va continuer. Pour comprendre les données et les enjeux des confrontations ethniques en Afrique, la meilleure source d’information est L’Afrique réelle. La revue fondée par Bernard Lugan, dont beaucoup regrettaient l’interruption, revient sur internet en version modernisée, avec chaque mois 16 pages couleur et de nombreuses cartes en quadrichromie. Dans chaque numéro, une rubrique d’actualité (en janvier, les conflits ethniques en Guinée) et un riche dossier. Renseignements : www.bernard-lugan.com.
Nous avons fait le choix de la lucidité et des conséquences qui en découlent, sur le plan de l’engagement. A savoir que les convictions ne doivent jamais être sacrifiées à des intérêts conjoncturels, d’ailleurs illusoires. En clair, cela signifie que nous refusons tout compromis, tout opportunisme, proposé sous le prétexte que notre corpus idéologique nous interdit toute perspective de « réussite ». Quelle « réussite » ? Celle qui consiste, en vendant son âme pour un plat de lentilles, à être tolérés, admis par les gens qui contrôlent le pouvoir, tous les pouvoirs et qui exigent que l’on se plie aux dogmes du politiquement correct si l’on veut échapper à la diabolisation ? Un peu partout, en Europe, des gens censés appartenir à notre camp se sont engagés sur la voie sans retour, la voie du reniement. En faisant allégeance au cosmopolitisme, au pouvoir de l’argent. En se convertissant à un embourgeoisement qui les amène à trahir les engagements et les luttes de leur jeunesse. Il ne faut pas être « extrémiste », n’est-ce pas, si on veut obtenir une place (un strapontin…) dans le cirque démocratique. Pitoyable déchéance, qui ne peut qu’inspirer le mépris. Et qui n’empêchera pas les renégats de rester bel et bien des parias pour ceux qui les roulent dans la farine en leur faisant miroiter un brevet de respectabilité, censé ouvrir les portes de juteuses carrières.
Nous, nous ne nous ne faisons pas d’illusions : nous sommes, nous avons choisi d’être dans le camp des maudits. A jamais. Nous nous y trouvons bien car c’est le seul endroit où l’on croise des hommes et des femmes dignes d’estime.
Pierre VIAL

Imprimer E-mail

Sommaire - TP Mag n°43

tp-43

 

N°43, Equinoxe de Printemps, Identités, la révolution du XXIe siècle.

 

p.3, éditorial, Oui, nous avons raison.

p.4, Gérard de Villiers, Russophobie.

p.4, Archéologie : l’affaire de Glozel n’est pas morte.

p.4, Affrontements : chocs ethniques en Italie.

p.5, Le Ferry-boat : les ennemis de la Nature.

p.5, Déclarations d’intention : Identité nationale et immigration ?

p.5, Culture du secret : vent contraire sur le Vatican.

p.6, Pierre VIAL, A quoi sert Rome ?

p.6, American jewish amitiés.

p.7, SYLVIE, Les fourneaux d’Epona (Lapin de garenne à la betterave).

p.7, SYLVIE, Nos expression populaires (Mettre en capilotade).

p.8, Documents pour l’Histoire (DVD : Pierre Vial, un chemin de fidélité ; Pierre Sidos, une vie au service de la France).

pp.9-10, Jean LE BLANCMEUNIER, Avatar.

pp.11 à 20, Racines du mondialisme occidental, un entretien (Pierre Vial) avec Jean-Patrick ARTEAULT.

p.21, Pierre VIAL, Au temps des idéologies « à la mode » (Alain de Benoist).

p.22, Exposition : Rites funéraires à Lugdunum.

p.22, Vincenot (Pierre Vial, Vincenot, Qui suis-je ?).

p.23, Pierre VIAL, Identités : la Révolution du XXIe siècle.

pp.24-25, Pierre VIAL, Identité, Identitaire.

pp.26-27, Jean HAUDRY, L’identité dans le monde indo-européen ancien.

pp.28 à 31, Jeanne et François DESNOYERS, Le théâtre appartient-il à notre identité européenne ?

pp.32 à 34, F.F, Dis-moi comment tu t’habilles, je te dirai qui tu es.

pp.35-36, Pierre GILLIETH, La France à l’écran.

p.37, Pierre VIAL, L’identité indienne au cinéma.

p.38, SYLVIE, La cuisine, pilier de l’Identité !

p.39, F.F, Une littérature identitaire.

pp.40 à 49, PELAGE, L’islamisation de la France.

p.50, Les espions de l’or noir (Gilles Munier).

p.50, Des pas dans la neige (Erik L’Homme).

p.51, La bataille de Teutoburg (Yann Le Bohec ; Luc Mary).

p.52, Soliloque d’un vioque (Claude Perrin).

p.52, Vikings et Celtes (Histoire et Images médiévales ; Jean Renaud, Sur les traces des Vikings en France ; Jean-Louis Brunaux, les Gaulois expliqués à ma fille).

pp.53-54, L.S, Nostalgie des gardes-frontière (Mario Rigoni Stern, Jean-Jacques Langendorf, Pierre Streit).

pp.55 à 58, Jean HAUDRY, Regards sur les Indo-européens.

p.58, Pierre VIAL,Vous avez dit « bizarre » ? (Jean-Paul Demoule).

p.59, Nous avions un camarade (Abelardo Linares y Munoz).

p.60, Pierre VIAL, In Memoriam, Jean-Claude Valla, Présent !

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites