Résistance Identitaire Européenne

Actualité

Mais de qui se fout Jean-Christophe Cambadélis ?

Dans un entretien au journal Le Monde du mercredi 30 avril, Jean-Christophe Cambadélis reconnaît la défaite de la gauche et la montée du Front national. Mais pour lui c’est « l’idéologie dominante [qui] gangrène tout le pays » qui a permis la progression du FN. Entendez-vous bien : l’idéologie dominante ! Mais de qui se fout le premier secrétaire du Parti socialiste (sic) ?? Quelle est l’idéologie dominante qui a permis justement la montée du FN ? Antiracisme visant les autochtones, déculturation identitaire, promotion de l’Autre avec pour finalité un remplacement de population, promotion des « bienfaits » de la globalisation qui a déglingué nos entreprises et créé une misère sociale comme on n'en avait pas vu depuis longtemps, etc... Voilà la véritable idéologie dominante qui nous a été serinée pendant des décennies ! Et pour tenter d’empêcher la moindre contestation, les opposants étaient traités de réactionnaires, de populistes voire de vilains fascistes, mots ô combien péjoratifs dans la bouche de ces élites mondialisées et totalement coupées du réel.

Ce qui dérange vraiment M. Cambadélis, c’est que toute cette propagande ethno masochiste marche de moins en moins. Devant la réalité des faits, de plus en plus de Français (et d’Européens) se rendent compte que tous ces mirages idéologiques qu’on leur avait promis ne sont en fait que des chimères qui ont participé au déclin de leur peuple et de leur nation.

 

Yann

ImprimerE-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites