Résistance Identitaire Européenne

Actualité

Guerre

Mes amis (en particulier Alain) ont réagi à l’actualité comme il le fallait , car il était nécessaire de dire très vite comment nous interprétons les événements liés à l’attaque contre Charlie Hebdo. Il m’appartient de prendre un peu de recul, pour prendre en compte la succession des faits et leur interprétation, après les premiers constats. De la façon la plus froide, sans se laisser embarquer dans l’ambiance émotionnelle, fabriquée d’ailleurs de toutes pièces, pour les raisons que nous allons voir.

  1. Depuis le temps que nous disons et redisons que les faits nous donnent raison, nous en avons une confirmation spectaculaire. Donc argument à mettre en avant : nous avions et nous avons raison.

  2. La consternation et les lamentations officielles de tous ceux qui sont partie prenante du Système ne nous concernent pas. Les gens de Charlie Hebdo étaient nos ennemis et nous haïssaient. Nous n’allons donc pas pleurnicher sur leur sort. Donc argument à mettre en avant : nous ne sommes pas concernés.

  3. Les bobos sont traumatisés : ils découvrent que la guerre est là, prête à entrer chez eux. Ils essayent de se rassurer en sortant la vieille rengaine d’un islam pacifique, tolérant, respectueux des autres. Ils ont tout faux et vont de plus en plus s’en apercevoir : les musulmans ont le devoir de soumettre (ou d’abattre) les Infidèles. Point. Ceux qui sont censés parler en leur nom, comme cette vieille crapule de Boubakeur, pratiquent la vieille méthode du double langage et appliquent le vieux principe : « La main que tu ne peux couper, baise-la ». En attendant bien sûr de pouvoir la couper. Donc argument à mettre en avant : c’est la guerre et ceux qui se voilent la face en seront les victimes, tant pis pour eux.

  4. Hollande dit que les charlots de Charlie Hebdo sont « nos héros ». Les jeunes musulmans des cités considèrent, eux, que leurs héros sont ceux qui ont flingué à Charlie Hebdo. Ceux qui disent le contraire, dans les media, sont soit des menteurs soit des crétins irresponsables et incultes. Donc argument à mettre en avant : à la guerre il faut choisir son camp.

  5. Sans céder à la tentation du conspirationnisme, il faut constater que cette affaire sent déjà, à l’heure où j’écris (jeudi 8 janvier 17 h), particulièrement mauvais. On a pu constater que les tireurs avaient agi avec sang-froid, détermination, précision. Bref, en professionnels. Et ces professionnels auraient « oublié » une carte d’identité dans une voiture ? A qui veut-on faire croire cela ? Mais alors s’il y a manip, qui est derrière ? Surgit alors la bonne vieiile question : à qui profite le crime ? Au moment où Hollande a besoin de se refaire une santé dans les sondages ?

  6. Le chœur des lamentations (de Hollande à Sarkozy, de Mélenchon à Bayrou – Marine aurait voulu s’y joindre mais on ne veut pas d’elle) en appelle à « défendre la République ». Quelle République ? L’idéal républicain a été un bel idéal – celui d’une Communauté du Peuple éprise de justice et de liberté – et pourra le redevenir un jour, dans une République identitaire. Mais aujourd’hui, parce qu’elle est la caution rance du Système en place, la République est devenue une vieille pute vérolée. Hollande et les autres s’accrochent à cette branche pourrie parce qu’ils sentent que le vent commence à forcir et que cela va continuer.

  7. Même si tout est fait pour conditionner les braves Gaulois, ils ne sont pas si bêtes que le croient les maîtres du Système et se posent des questions. Et cela ne fait que commencer.

  8. Nous sommes donc entrés dans une zone de turbulences et c’est tant mieux. Argument à mettre en avant : tout ce qui ébranle le Système est bon.

  9. Musulmans, chrétiens, juifs et laïcards tous unis. C’est un des deux camps en présence. L’autre, le nôtre, est en face. Qui n’a pas compris cela n’a rien compris.

 

Pierre Vial

Je signe ce texte en tant que président de Terre et Peuple et il est donc la position officielle de notre organisation

 

fanaitique_cni

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites