Résistance Identitaire Européenne

Actualité

Mise au point

Petit mot à tous les branleurs du net qui aiment cracher sur Terre et Peuple en nous traitant de "club de randonneurs" et prétendent que nous ne sommes bons qu'à cela. Mise à part une mauvaise foi évidente, c'est la preuve que tout simplement nous dérangeons. Certains ne supportent pas que l'on puisse émettre des critiques sur la religion chrétienne (religion qui est en partie responsable de l'invasion que nous subissons). Mais n'en déplaise à tous les menteurs, il nous arrive souvent de travailler avec des camarades catholiques qui ont une conscience ethnique radicale (car à la base il y a le sang). Ceux, par contre, qui préfèrent un noir catho patriote ou non à un Blanc païen, ne méritent que notre mépris et sont eux aussi coupables du Grand Remplacement. Quant aux autres, non cathos, qui se gaussent de nos actions ou de nos formations, que font-ils réellement ? Il est bien beau de se masturber sur une révolution armée (aaah le fameux « j’attends le Grand Soir !! ») quand on est incapable d’agir au quotidien sur son environnement et qu'on préfère s'enfermer dans un ghetto. Les déguisements ou les tatouages les plus mythos ne font pas la valeur d’un homme. Combien en avons-nous rencontrés qui venaient habillés comme des sapins de noël à boules swastikas lors de concerts mais qu’on ne voyait jamais sortir de chez eux par crainte d’être emmerdés ! Que l’on ne se méprenne pas pour autant sur nos propos : une personne « lookée » ou tatouée peut être plus combative qu’une personne en mode « casu » (pour être plus discret), mais l’inverse peut être aussi vrai. L’habit ne fait pas le Druide. Seules comptent la volonté et la rage qui nous animent. Mais encore faut-il agir intelligemment et ne pas servir d'idiots utiles au système qui n'attend que cela.

Terre et Peuple essaye vaille que vaille de maintenir la flamme de la résistance depuis 20 ans sans ne s’être jamais reniée. Qui peut en dire autant ? Notre Chef, Pierre Vial, n’a jamais cédé sur ses fondamentaux. En 1979, il prévoyait déjà la guerre ethnique qui se prépare. Comme il a été le premier à utiliser le mot identitaire (revue Terre et Peuple n°1, 1999) avant que certains ne se l’accaparent et dénaturent son utilisation. Car l’identité (sang et esprit) est la base de notre combat.

Nous allons vivre des moments très difficiles. L’invasion que subit notre continent va s’amplifier. Nous verrons alors qui se bat et qui continue à cracher son venin sur les rares mouvements qui tentent de former (intellectuellement et physiquement) les résistants européens d’aujourd’hui et de demain. Pendant que certains attendent leur messie, d’autres préfèrent prendre leur destin en main et agir au quotidien.

Pour conclure, nous n’avons pas de leçon de militantisme ou de courage à recevoir de la part de quiconque, et encore moins de la part de ceux qui viennent de l’extrême gauche et qui se font désormais les hérauts patriotiques de la dissidence ou de la réconciliation. Nous ne les avons pas attendus pour agir et pour dénoncer les maux qui frappent notre continent.

Terre et Peuple travaille depuis plusieurs années avec des structures amies, païennes ou non. Nous n’avons pas la tentation sectaire, contrairement à d’autres. Nous restons seulement fermes sur nos fondamentaux, que cela plaise ou non. Tout identitaire, nationaliste, catho, païen, athée qui désire lutter contre la disparition de notre peuple est le bienvenu pour participer à des actions communes. Le temps n’est plus à la discorde mais à l’action unitaire. Le reste n’est que trahison.

 

Terre et Peuple

ImprimerE-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites