Résistance Identitaire Européenne

Chroniques, par Pierre Vial

Instrumentalisation sioniste du refus de l’islamisme

Instrumentalisation sioniste du refus de l’islamisme

 

Les « Assises internationales contre l’islamisation de l’Europe », organisées le 18 décembre par le Bloc Identitaire et Riposte laïque, illustrent le processus de collaboration engagé depuis plusieurs mois entre les milieux sionistes et certains milieux d’extrême droite (qui rejettent comme la peste ce qualificatif, considéré comme le stigmate d’une maladie honteuse… fort gênant quand on veut se recaser dans le politiquement correct, pour faire une carrière politicienne…).

Cette manifestation a bénéficié d’une protection policière de grande ampleur, qui démontre la « compréhension » des autorités officielles… Elle a confirmé le pacte conclu entre le Bloc Identitaire et la Ligue de Défense Juive, puisque des membres des deux organisations constituaient, côte à côte, le Service d’Ordre de la manifestation, comme l’a relevé le site de gauche REFLExes, toujours bien informé : « Les liens entre le BI et la LDJ sont de moins en moins masqués (…) ce qui concrétise une longue suite de contacts entre BI et ultra pro-israéliens, en particulier sous l’égide de Richard Roudier ». Est révélateur aussi le copinage confirmé entre le Bloc Identitaire et Riposte Laïque, dont l’animateur Pierre Cassen, qui se dit ex-trotskiste (mais trotskiste un jour, trotskiste toujours…), a présenté, selon le site du B’Nai B’Rith Europe (« The only official website »), une conférence le 27 avril 2010 (« La colère d’un Français face à l’islamisation de la France ») devant les loges Ben Gourion, Hatikva et Deborah Sam-Hoffenberg, à la mairie du XVI arrondissement de Paris. Cassen était aussi, au même endroit, le 12 octobre 2010, au salon du Livre du B’Nai B’Rith, en compagnie de deux autres animateurs de Riposte Laïque, Maurice Vidal et Christine Tasin.

Le site de Riposte Laïque prend la défense permanente et systématique d’Israël. Surfant sur l’inquiétude légitime de nombreux Européens devant la montée en puissance d’un fanatisme islamiste qui couvre d’un voile ( !) religieux l’invasion de l’Europe, les sionistes ont entrepris d’exploiter à leur service la volonté de résistance qui se développe dans la plupart des pays d’Europe.

Les sionistes ne pensent qu’à l’intérêt d’Israël. C’est naturel. Comme il est naturel que les Européens que nous sommes ne pensent qu’à l’intérêt de l’Europe. Le problème c’est que l’intérêt d’Israël et l’intérêt de l’Europe ne sont pas les mêmes. Car Israël est prêt à tout sacrifier pour sa survie, y compris ces idiots utiles que sont, pour les sionistes, les résistants européens. Lesquels ont pour ennemis aussi bien les collabos de l’islam que les collabos d’Israël.

 

Pierre VIAL

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites