Résistance Identitaire Européenne

Chroniques, par Pierre Vial

Le capitalisme exploite les hommes et tue les peuples

Discours de Pierre Vial lors de la manifestation du 8 mai 2011

 

CONTRE LE MONDIALISME (8 mai 2011)

 

 

 

Le capitalisme exploite les hommes et tue les peuples. Son arme privilégiée est aujourd’hui le mondialisme.

Le capitalisme exploite les hommes et lorsque ceux-ci se révoltent, il les massacre sans hésitation, comme les canuts lyonnais des révoltes de 1831 et 1834, comme tous les révoltés des XIXe et XXe siècles, dont les plus emblématiques sont ces communards de 1871 dont nous célébrons la mémoire chaque fois que nous chantons « Le temps des cerises ». Il reviendra, le temps des cerises car, comme le dit un autre chant que nous aimons, « la commune n’est pas morte » et nous vengerons les hommes et les femmes de la Commune en combattant sans relâche les successeurs actuels des Versaillais, conduits par ce Sarkozy qui est le digne continuateur de l’ignoble Monsieur Thiers.

Nous sommes les résistants identitaires contre les collabos de la bourgeoisie cosmopolite. Celle-ci rêve d’imposer partout le mondialisme. Elle peut compter pour cela sur des complices efficaces. Comme ce pape Benoit XVI qui affirmait dans son encyclique Caritas in veritate le 7 juillet 2009 : « Il est urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale (…) Cette Autorité devra être reconnue par tous, jouir d’un pouvoir effectif (…) Elle devra évidemment posséder la faculté de faire respecter ses décisions (…) Le développement intégral des peuples (sa Sainteté a de l’humour…) et la collaboration internationale exigent que soit institué un degré supérieur d’organisation à l’échelle internationale de type subsidiaire pour la gouvernance de la mondialisation ». LA GOUVERNANCE DE LA MONDIALISATION… Méditez ces mots.

Le mondialisme peut compter sur d’autres complicités très haut placées, tant dans le domaine religieux (comme on vient de le voir) que dans le domaine politique, économique, culturel. Qui interviennent , en y mettant tout leur poids d’influence, sur les questions clefs qui déterminent l’avenir du monde. C’est le cas de l’immigration. Pour mieux exploiter les hommes – tous les hommes - et tuer les peuples – tous les peuples – l’immigration est un moyen radical. Qui permet d’exercer un chantage aux bas salaires sur les travailleurs européens et de submerger progressivement les populations blanches.

Pour ce faire, les plus hautes autorités sont mobilisées. Ainsi, Christine Lagarde, ministre de l’économie depuis 2007 et principal agent d’influence américain au sein du gouvernement français. Elle qui fut à Chicago la présidente du premier cabinet d’avocats d’affaires américain, le cabinet Baker et Mackenzie, et l’assistante parlementaire de William Cohen, nommé secrétaire d’Etat à la Défense par Bill Clinton, elle qui a été présentée par la Wall Street Journal comme l’une des cinq femmes ayant le plus d’influence dans le monde des affaires en Europe, elle qui a participé activement depuis 200’ au Forum de Davos, où se retrouvent les principaux décideurs économiques et financiers la planète,  elle a déclaré le 6 avril sur France-Info que de nouvelles vagues d’immigration étaient indispensables pour augmenter la compétitivité de l’économie française car, précisait-elle sans rire, l’immigration fournit de nouveaux talents, de nouvelles intelligences. Précision intéressante : au cas où Dominique Strauss-Kahn quitterait la présidence du FMI (1), elle est sur les rangs pour le remplacer. Elle a toutes ses chances – et je prends les paris – compte tenu de son pedigree et de ses relations.

Autre cas intéressant, Laurence Parisot, la présidente du MEDEF. Elle a déclaré, dans Le Monde du 17 avril : « Je ne crois pas qu’il faille faire de l’immigration un problème. Restons un pays ouvert , qui tire profit du métissage ». Elle reprenait ainsi à son compte la phrase du ministre Eric Besson : « Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France du métissage ». C’était peut-être une façon de justifier son mariage avec une Maghrébine…

Quant à Alain Minc, idéologue libéral et conseiller officieux de Sarkozy, il affirme : « Prétendre à l’immigration zéro c’est incohérent ». Il est d’accord avec Laurent Fabius, déclarant en 2003 au congrès du Parti socialiste : « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune Française issue de l’immigration, ce jour-là nous aurons franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République ». C’est beau comme du Marine Le Pen…

Quant à Jacques Attali, qui appartient à la même tribu qu’Alain Minc et Laurent Fabius et qui, après avoir été le sherpa de Mitterrand est aujourd’hui au service de Sarkozy, il affirme depuis des années que l’avenir appartient à ce qu’il appelle « la civilisation nomade » et dans son dernier livre, Demain qui gouvernera le monde ? , il répond : l’avenir passe par la recherche d’une gouvernance planétaire.

Mais il s’inquiète, comme d’autres, en voyant surgir depuis quelque temps dans le débat public l’hypothèse de la démondialisation. Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation Mondiale du commerce, constate amèrement : « La mondialisation est une mule qui refuse d’avancer ». Denis Rodrick, professeur à Harvard, enregistre « la fin du consensus de la mondialisation ». Car la crise mondiale est passée par là. Hervé Nathan constate : « La crise économique a bousculé les élites intellectuelles et politiques qui, jusqu’alors, soutenaient mordicus la mondialisation. L’argument de l’enrichissement généralisé par l’extension planétaire des échanges financiers et matériels s’est effondré d’un coup en septembre 2008, lors de la faillite de la banque Lehman Brothers ».

Autrement dit, mes camarades, la réalité, la force de la réalité va nous donner raison. L’avenir nous appartient. Vive la révolution identitaire !

 

Pierre VIAL

 

(1) Je ne lis pas dans la boule de cristal et ne veux pas jouer les prophètes, mais quand même… (note additionnelle en date du 15 mai, après l’annonce des « exploits » de DSK)

 


« Le capitalisme exploite les hommes et tue les... par terreetpeuple

 

 

comite_resistance_nationale

 

 

DSCF2666

 

DSCF2665

 

DSCF2713

 

DSCF2715

 

DSCF2738

 

 

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites