Résistance Identitaire Européenne

TP Table ronde 2017 V2 Uber Alles

 

TP Table ronde 2017 V2 Flambeaux

 

Table ronde 2017 Liberté j'écris ton nom

 

Découvrir le Projet Lansquenet avec Gabriele Adinolfi

 

La marche est longue, mais nous ne l’avons pas commencée aujourd’hui.

Le projet Lansquenet, ou projet de la Reconquête, plonge ses racines dans des activités déjà consolidées.

Son objectif est global.

Il est de produire une élite de la pensée, de l’engagement et du réalisme capable de fournir les critères et les moyens nécessaires au réveil des peuples européens et à la reprise en main de son destin par l’Europe tout entière.

Un Comité de direction, une structure de Think Tank, un ensemble d’activités économiques et une sève vitale qui irrigue et relie l’ensemble : voilà en quoi consiste le Projet.

Il s’adresse aux seuls hommes libres, aux catégories productives, aux membres des mouvements et partis ayant à coeur le bien de leur propre peuple et l’avenir des peuples européens en général.

Au moment où nous écrivons (août 2016), il est déjà en acte dans diverses nations et régions d’Europe, aux niveaux les plus divers.

Think Tank : 

Avec l’apport des centres d'études nationaux déjà présents, un Think Tank commun se développe, EurHope, qui est en charge des tâches suivantes :

-actualisation de la Weltanschauung, sous la forme de propositions culturelles, politiques, économiques, etc., pour le présent et le futur ;

-préparation intellectuelle et politique (cours-cadres de types sociologique, technique, financier, géopolitique, etc.) ;

-constitution d’une classe dirigeante en Europe ayant une conscience effective de notre commun dénominateur.

Techniquement, cela se traduit par des revues, des sites web, des cours en ligne, des rencontres publiques européennes et internationales, ainsi que par la construction progressive d’une direction commune, apte à donner du corps aux exigences singulières des composantes politiques, ainsi qu’aux intérêts et aux identités natonaux et régionaux.

Activités économiques :

Avec l'apport de structures préexistantes, ou avec la constitution de structures nouvelles, il est prévu de couvrir le vide institutionnel concernant la protection et le développement de la production. Cela signifie concrètement :

-la création (déjà réalisée) d’une chambre de commerce privée, Lambda,  chargée de promouvoir les relations commerciales et culturelles avec des pays intéressants, non seulement sur le plan économique, mais également d’un point de vue géopolitique, dès lors qu’ils peuvent contribuer à l’inversion de la poussée migratoire (Eurafrique) ;

-la mise en placed’une organisation économique, fiscale et financière des classes productives pénalisées par le libéral-communisme ;

-la promotion d’une transformation corparative et sociale du tissu économique.

Techniquement, cela se traduit par l’organisation de rencontres et par le développement de relations entre diverses catégories (petites et moyennes entreprises, communes, provinces, associations et confédérations, etc.), par des conférences internationales, ainsi que par la formation progressive d’un groupe de pression doté de moyens et destiné à jouer un rôle important dans la future transformation sociale et corporative.

Sève vitale :

Pour maintenir la cohérence du projet et le placer au-dessus des égoïsmes, pour l’ancrer aux forces politiques intéressantes et à impliquer continuellement, on doit avant tout garantir un coeur et une impersonnalité à l’innovation politique et intellectuelle, ainsi qu’aux initiatives politico-économiques.
C’est à cet objectif que nous dédions les Lansquenets, lesquels représentent le nerf désintéressé, motivé et généreux de l’ensemble tout entier.

Ils sont particulièrement chargés des points suivants :

-la formation à l’idéal et du caractère, ainsi que les approfondissements identitaires et traditionnels ;

-la sauvegarde et la mise en valeur de l’identité et de la mémoire historique au moyen de commémorations, de publications et de conférences, ou encore d’actions de témoignage ou de mise en valeur du style qui est le  nôtre ;

-la promotion des innovations intellectuelles grâce à la diffusion des revues, publications ou cours en ligne produits par le Think Tank ;

-l’animation des relations sociales, économiques et catégorielles liées aux activités de Lambda ;

-la création de lieux de rencontre ou cercles d’Identité Passé / Futur, d’où promouvoir le projet et développer les relations, dans la logique de l’interagir et non de l’accaparement ; 

-la promotion et l’organisation de rencontres européennes joyeuses et lucides, pour produire de l’osmose et alimenter les enthousiasmes.

Techniquement, l'organisation repose sur des associations nationales (et régionales) qui, au-delà du suivi de la formation, assument la tâche de proposer et de faire la propagande de chaque aspect du projet.

Comité de direction :

Le but du projet ne se limite pas au succès de chacune de ses parties prise isolément, mais à leur convergence, ce en vue de la création progressive d’un Comité de direction européen chargé de finaliser et de coordonner les objectifs, mais aussi d’assurer leur complémentarité avec les intérêts européens, nationaux et régionaux, ainsi qu’avec les exigences des sujets politiques nationaux et locaux.

Cela ne peut se réaliser qu’avec la convergence simultanée des initiatives politiques, intellectuelles, culturelles et de formation, d’un côté, et de celles qui relèvent du domaine politico-économique, de l’autre.

Il s’agit de fournir de l’intelligence et de la profondeur au groupe de pression que nous entendons former et que nous nous plaisons à appeler Lobby du peuple. La synthèse que nous avons en vue a besoin d’une sève vitale qui soit la garantie de sa pureté, c’est-à-dire des Lansquenets, actifs dans les think tanks, dans l’économie et dans les cercles territoriaux.

Techniquement, le Comité de direction que nous entendons créer, qui s’articulera avec les sujets politiques et intellectuels les plus importants pour l’Europe -y compris en interne- n’aura pas pour seule finalité de mettre en avant une âme impersonnelle et généreuse, mais aussi de déterminer les critères universels permettant de participer à la confrontation entre minorités, condition nécessaire et suffisante pour être des protagonistes de l’histoire. Qu’il s’agisse de Lénine, de Herzl, de saint Ignace de Loyola, de Bonaparte ou de Mussolini, les critères de base ne changent pas. Celui qui ne s’y conforme pas se met automatiquement hors jeu.

Les critères de fond seront, par conséquent, hiérarchisés, animés par la foi et en même temps ouverts et participatifs, opposés à la bureaucratisation, à la fossilisation et à l’abstraction.

Notre marche est solaire et, à la lumière du soleil, rien n’est à cacher et rien n’est à détruire, tout est à créer et à construire.

La marche est longue et nous l’avons adaptée à chaque jambe et à chaque type de pas, mais de façon que toutes les jambes et tous les pas y participent ensemble.
Certains peuvent choisir de marcher sur l’ensemble des chemins (Lansquenets, EurHope, Lambda et Comité de direction), d’autres sur un seul d’entre eux,  d’autres encore appuieront une ou plusieurs initiatives. Il y en a pour tout le monde. Il y a différentes façons de marcher et il n’y en a qu’une seule de pourrir : nous n’y succomberons pas.

Gabriele Adinolfi

Pour s'inscrire (100 euros par an) ou subscrire:

chèque

Association Artémis

43 rue Camille Pelletan,

92300 Levallois

Virement

Association Artémis

IBAN  FR0820041010126701877P03391

La banque postale, 30, boulevard Gallieni,

92130 Issy-les-Moulineaux

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

fr.gabrieleadinolfi.eu

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites