Résistance Identitaire Européenne

Politique

Réfléchir & Agir N° 71 vient de sortir !

Couv RA 71

 

L’éditorial du 71ème numéro de la revue Réfléchir & Agir

 

Le lundi 12 juillet 2021, Macron, président de la République et responsable commercial chez Pfizer, annonce que la France va entrer de plain-pied dans une autre civilisation, celle de la ségrégation sérologique par l’instauration d’un pass sanitaire. Une mesure liberticide pour des millions de Français que l’on pousse subrepticement à la vaccination (pour un virus qui n’est tout de même pas la peste noire puisque le taux de mortalité n’excède pas 0,5%), les réfractaires étant condamnés, comme l’a si bien dit un conseiller ministériel, « à une vie de merde ». Macron dans un SMS envoyé au ministre de la Santé Olivier Véran annonçant lui-aussi la couleur : « On va finir par les baiser tous ces connards ! »

LA FIN DES CONTRE-POUVOIRS

Face au chantage du Pouvoir, toutes les digues ont cédé, toutes les oppositions se sont couchées. Malgré un rapport accablant du Défenseur des droits et les réserves de la CNIL, le pass sanitaire a reçu un avis favorable du Conseil d’État (dont le rapporteur figurait sur la liste LREM en région Centre aux dernières régionales), a été approuvé par le Conseil constitutionnel présidé par Fabius – qui ne pouvait décemment pas désavouer le cabinet McKinsey chargé de guider le gouvernement dans la mise en place de sa politique vaccinale, et pour cause, le directeur associé en France du cabinet n’étant autre que son propre fils ! Quant au Parlement, devenu depuis des années une simple chambre d’enregistrement des ukases gouvernementaux avec un taux d’absentéisme record, il a voté à une très large majorité ce pass de la honte. Ne parlons pas des élus de l’opposition contrôlée ou très molle, LR, LFI et le RN qui, depuis le début de la crise, se sont montrés absents ou très timides, ce dont nous saurons nous souvenir le moment voulu… Quant aux syndicats, alors que des atteintes jamais vues se mettent en place contre le droit du travail, ils sont étrangement aphones ou poussent à la vaccination des salariés voire contre-manifestent contre les opposants au pass (à Saint-Brieuc, lors d’une manif anti-pass organisée par Florian Philippot, des cégétistes et antifas ont crié « Pfizer merci ! » en faisant des doigts d’honneur aux manifestants).

 

UN PASS VRAIMENT SANITAIRE ?

Alors que dans les médias la vaccination est devenue une véritable religion, chacun voit bien qu’il n’y a rien de sanitaire dans ce pass mais bien un chantage à se faire vacciner afin d’éviter une mort sociale. Djebarri, ministre des Transports déclare qu’on « ne se contamine pas dans les transports en commun ». Donc pas de pass pour prendre le métro mais pass obligatoire pour prendre le TGV… Pass obligatoire pour prendre un café en terrasse mais pas pour manger dans un restaurant routier. Obligation vaccinale pour les personnels de santé (qu’on a obligé à travailler même en étant positifs depuis 18 mois !) sous peine de licenciement mais pas pour les forces de l’ordre ! Selon le Dr Fauci, grand bonze de la politique vaccinale aux États-Unis, « la charge virale d’un double vacciné est la même que celle d’un non-vacciné ». Néanmoins, un double vacciné positif pourra tranquillement entrer dans un restaurant quand un non-vacciné assurément négatif restera à la porte. Face à cette tyrannie sanitaire, pas un lecteur de R&A ne doit manquer dans les manifestations. Résistance et liberté ! EK

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites