Résistance Identitaire Européenne

Economie

USA, attendez juste encore un peu.

Par James Howard Kunstler – Le 7 août 2017 – Source kunstler.com

Le problème, bien sûr, est que même après que l’État profond (c’est-à-dire « Le Marais ») aura réussi à éjecter le président Trump, l’Amérique sera laissée à elle-même – à la dérive entre les souches de cyprès, vidée de spiritualité, d’espoir, de crédibilité et le pire de tout, d’une compréhension collective de la réalité, perdue dans le brouillard de l’effondrement.

Voici ce que vous devez savoir sur ce qui se passe et vers où nous nous dirigeons.

 

Les États-Unis sont globalement en faillite. Le gouvernement est en panne et les citoyens sont prisonniers d’un endettement sans issue. Nous ne serons jamais plus capable de générer le genre et les volumes de « croissance » associés à l’expansion techno-industrielle. Cette croissance provenait des flux d’énergie, principalement des combustibles fossiles, qui sont maintenant derrière nous et ont fourni l’excédent pour faire d’autres choses utiles. C’est fini. Le pétrole de schiste, par exemple, n’est pas rentable, les entreprises qui s’y engagent finiront par manquer d’arguments magiques pour prétendre le contraire et quitteront ce business.

L’absence évidente de croissance signifie la fin des emprunts d’argent à tous les niveaux. Lorsque vous ne pouvez pas rembourser les anciens prêts, il est peu probable que vous puissiez en organiser de nouveaux. La nation pourrait prétendre pouvoir emprunter plus, car elle est supposée pouvoir « créer » de l’argent (le prêter pour lui donner vie, l’imprimer, ajouter des chiffres sur des enregistrements d’ordinateur), mais finalement, ces astuces vont aussi échouer. Soit les prêts « non performants » (les prêts non remboursés) font disparaître l’argent, soit les autorités « créent » tant d’argent frais venu de nulle part (l’argent n’est pas associé à de vraies choses comme la terre, la nourriture, les produits manufacturés) que cet « argent » va perdre la confiance [de la population, NdT] comme moyen d’échange (pour les choses réelles), comme réserve de valeur (au fil du temps) et comme un indice de tarification fiable – c’est-à-dire toutes les fonctions de l’argent. [À noter qu’il se mélange avec l’argent épargné, gagné par votre travail, NdT].

En d’autres termes, il y a deux façons de voir le système tomber dans cette situation : l’argent peut devenir rare car il disparaît de sorte que peu de gens en ont ; ou tout le monde peut avoir beaucoup d’argent qui n’a plus aucune valeur et aucune crédibilité. Je mentionne ces questions monétaires parce que le système financier est le lien unificateur entre tous les systèmes dont nous dépendons pour la vie moderne et aucun d’entre eux ne peut fonctionner sans lui. C’est donc par là que le problème réel est susceptible de commencer. C’est pourquoi j’écris sur les marchés et les banques dans ce blog.

Les autorités de ce pays, y compris le gouvernement, les entreprises et les milieux universitaires, mentent habituellement au sujet de nos opérations financières nationales pour un certain nombre de raisons. L’une d’elles est qu’ils savent que la situation est désespérée, mais les conséquences sont tellement horribles à considérer que le recours à la fraude et aux prétentions comptables est préférable à la réalité. Deuxièmement, ils le font pour protéger leurs emplois et leur réputation – ce qu’ils perdront de toute façon à mesure que l’effondrement va se dérouler et que le bilan de leur malhonnêteté va se révéler naturellement.

Le problème sous-jacent est l’ampleur de l’activité humaine de notre époque. Elle a dépassé les bornes et nous devrons réduire beaucoup de ce que nous faisions. Tout ce qui est organisé à une échelle géante est destiné à l’échec, donc le choix se résume à un choix entre un effondrement direct ou un réaménagement sévère, que vous pourriez considérer comme une contraction organisée. Cela vaut pour les programmes gouvernementaux, les aventures militaires, les multinationales, l’éducation, le transport, les soins de santé, l’agriculture, le design urbain, globalement tout. Il y a une inclination humaine malheureuse à ne pas réformer, réviser ou redéfinir les activités familières. Nous utiliserons tout type de ruban adhésif et bout de fil de fer que nous pourrons trouver pour que les systèmes actuels continuent de fonctionner. C’est déjà le cas, mais nous sommes proches du point où ce genre de maintenance à la petite semaine ne fonctionnera plus, surtout là où l’argent est nécessaire.

Cela a été attribué à une programmation intrinsèque du cerveau humain qui aurait évolué de manière optimale pour une planification à court terme. Mais, évidemment, de nombreuses personnes et institutions se consacrent à la réflexion à long terme. Donc, il doit y avoir un grand dépassement émotionnel symbolisé par la peur de laisser tomber ce qui avait l’habitude de fonctionner et qui avait tendance à désactiver la réflexion à long terme. Il est difficile d’accepter que notre environnement familier soit sur le point d’arrêter de fonctionner, en particulier quelque chose d’aussi merveilleux que la société techno-industrielle.

Mais c’est exactement ce qui se passe. Si vous voulez avoir une chance de continuer, vous devrez revenir à la réalité. Commencez par choisir un lieu de vie qui a la possibilité de rester civilisé. Cela n’inclut probablement pas nos grandes villes. Mais il y a beaucoup de petites villes et villages en Amérique qui sont déjà à l’échelle des réalités des ressources du futur, en attente d’être réhabilités et réactivés. Beaucoup d’entre eux se situent le long des cours d’eau intérieurs du pays – l’Ohio, le Mississippi, le fleuve Missouri, les Grands Lacs, les couloirs de l’Hudson et du Saint-Laurent – et ils existent également dans les régions du pays où les aliments peuvent être cultivés.

Vous devrez transformer vos énergies en métier ou vocation qui vous rend utile à d’autres personnes. Il faut probablement oublier les emplois comme le développement d’applications téléphoniques, le trading et l’enseignement des études de genre. Pensez : menuiserie, forge, médecine de base, élevage de mule, petite distribution simplifiée, et en particulier l’agriculture, ainsi que les activités à valeur ajoutée liées à la production agricole. Toute l’économie numérique va s’effacer comme une hallucination induite par la drogue, alors méfiez-vous de l’actualité narcissique de la technologie informatique. Gardez à l’esprit que le fait d’être dans ce monde ne vous donne droit à rien. D’une manière ou d’une autre, vous devrez gagner tout ce que vous voulez, y compris le respect de vous même et votre prochain repas.

Maintenant, attendez juste encore un peu.

James Howard Kunstler

Traduit par Hervé, pour le Saker

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites