Résistance Identitaire Européenne

Economie

Poutine a tiré dans la tête du « roi dollar »

illustration de vecteur perte d argent dans le style plat bande dessinée liquide avec vers bas la flèche concept crise 138428883

L’investisseur américain Lawrence Lepard estime que l’invasion russe de l’Ukraine provoquera un séisme monétaire.

Ce qui s’est passé dans le système financier international au cours des deux dernières semaines est d’une importance exceptionnelle pour le reste de ce siècle et n’est pas encore totalement compris par les investisseurs. C’est l’avis donné par l’investisseur américain expérimenté Lawrence Lepard dans une interview accordée à ZeroHedge.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie, les sanctions occidentales et le gel des avoirs équivalent à un véritable « séisme monétaire », estime-t-il. Le seul événement historique comparable à celui-ci serait la mise en œuvre du deuxième système de Bretton Woods, lorsque le président américain Nixon a retiré le dollar de l’étalon-or en 1971.

L’essor des monnaies qui ne peuvent être utilisées comme armes

La Russie et la Chine disent au reste du monde qu’elles ne vendront plus leurs produits de base essentiels, tels que le pétrole, le gaz naturel et les céréales, contre des devises occidentales, qui sont sur le point d’être dévaluées par une tempête inflationniste, affirme Lepard. La réponse de l’Occident est de geler tous les actifs étrangers dans leur système financier. En d’autres termes, l’Occident dit que les actifs étrangers ne sont plus sûrs s’il n’est pas d’accord avec les politiques des nations qui les possèdent.

Des choses similaires se sont produites récemment au Canada, où le gouvernement Trudeau, par le biais d’une loi d’urgence, a autorisé les banques à geler les comptes des sympathisants des camionneurs protestataires, sans aucun procès ni autre procédure légale.

Selon Lepard, ces décisions sont le signe que l’argent et le système financier seront de plus en plus utilisés comme une arme par l’Occident. Une conséquence possible ? La remise en cause totale des monnaies dominantes de l’Occident, comme le dollar, et l’émergence de « monnaies non contrôlées par l’État » comme défense naturelle. Lire : l’or, les matières premières et Bitcoin.

je haine argent fuck symbole de clip art vectoriel gg88018662

 

Poutine pense que le système du dollar n’est pas viable

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le dollar américain est devenu la monnaie de réserve dominante dans le monde. Cela a donné aux États-Unis un énorme avantage sur les autres nations, car tout le monde doit échanger des biens et des services contre des dollars, alors que la Réserve fédérale peut simplement imprimer plus de dollars.

Charles de Gaulle a un jour critiqué cette hégémonie du dollar, la qualifiant de « privilège exorbitant ». Le dirigeant français voulait obtenir de l’or en échange des dollars que la France achetait, ce qui aurait été l’une des motivations de la décision de Nixon concernant Bretton Woods II.

Selon Lepard, Poutine se trouve aujourd’hui dans une position très similaire. Le président russe considérerait la hausse de l’inflation américaine comme un signe que le système du dollar est devenu insoutenable et aurait considérablement augmenté ses réserves d’or et de devises au cours des 20 dernières années.

 

La Russie n’a plus besoin de monnaie fiduciaire

Poutine tire donc dans la tête du « roi dollar », argumente Lepard. La Russie n’a plus besoin de monnaie fiduciaire car elle accumule les matières premières et l’or depuis des décennies. Si les marchés financiers s’effondrent, la Russie se retrouvera dans une position particulièrement forte. Les investisseurs qui ne s’en rendent pas compte et n’en tiennent pas compte seront punis, prévient-il.

« Aucun d’entre nous ne possède suffisamment d’or, d’actifs réels ou de matières premières. La monnaie fiduciaire connaîtra très bientôt un échec spectaculaire », conclut Lepard. Selon lui, la réponse traditionnelle des banques centrales occidentales, à savoir imprimer de la monnaie, ne sera plus efficace. Imprimer de l’argent ne produit pas de services ou de biens.

Jeremy Van der Haegen (13 mars 2022)

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites