Résistance Identitaire Européenne

Paganisme

Solstice : si nous sommes là c'est que nous partageons des valeurs communes

buchet bon pa

 

Chers amis,

 

Si nous sommes là ensemble au soir du Solstice d'été, ce n'est pas seulement pour la fête et la joie de nous retrouver.

 

Si nous sommes là c'est que nous partageons des valeurs communes.

 

Nous sommes là car nous croyons à l'éternel retour, au cycle des saisons : aux bises fraîches de l'automne au soir des retours de chasse, à la chaleur du foyer au cœur de l'hiver lorsque s'allume la tour de Yul, à la braise sous la cendre, à l'arbre en fleur après l'hiver, au brasier du Soleil invaincu le soir du Solstice d'été.

 

Nous sommes là car nous, païens, aimons la Nature dans ce qu'elle a de plus beau mais également dans ce qu'elle a de plus terrible. Pour nous le sens du sacré, c'est le pressentiment du réel. Quel qu'il soit.

 

Nous croyons au foisonnement de la vie, aux forces de la nature, à la manifestation des puissances dans ce monde, que ce soient les puissances de la nature ou celles de l'homme que nous dominons ou qui nous dominent.

Oui ces puissances existent : Ici et maintenant autour de ce bûcher, tout est plein de Dieux.

 

J'y vois Odin, le sage sous les traits de nos anciens, j'y vois Aphrodite la Belle sous les traits de nos femmes,  Thor sous les traits de ceux d'entre nous qui combattent, Dionysos chez les plus joyeux comme chez les plus avinés...

 

Nous païens, savons et acceptons nos destinées tragiques en l'absence d'un au-delà imaginaire.  Pour nous pas de doctrine du salut, notre idéal puise ses ressources dans le réel. Notre éternité n'existe qu'à travers nos actions vertueuses et nos lignées.

 

Charnellement attachés à nos territoires, notre vision du monde est identitaire. Alors que l'unique porte à l'universel, nous pensons que la préservation de la diversité et de l'identité des peuples favorise l'harmonie des contraires. Sans diversité, pas d'identité.

 

Ainsi, chaque ensemble géographique et ethnique ayant sa vision du monde, notre paganisme est nécessairement indo-européen.

 

Des religions de la terre-mère aux Dieux Olympiens, du Panthéon Celtique aux Dieux Nordiques, de la Tragédie Grecque aux classiques, de la polyphonie à l'Opéra, de Stonehenge aux cathédrales, des peintures rupestres à Michel-Ange, nous recherchons le Beau pour déterminer le Bien.

 

Nous païens, croyons à l'harmonie des contraires, nous ne jugeons pas en fonction de ce qui est Bien ou Mal. Nous seuls pouvons comprendre par exemple : que notre monde est à la fois Chaos et Harmonie. Qu’Arès Dieu de la Guerre puisse s'unir avec Aphrodite Déesse de la Beauté et de l'Amour pour engendrer l'Harmonie, Déesse du même nom, qu'Odin est à la fois Dieu de la Guerre et de la poésie,.......

 

Nous païens croyons que nous pouvons vivre par-delà le Bien et le Mal à travers des vertus les plus exigeantes, une éthique aristocratique. Nous recherchons nos valeurs dans l'exemple des héros de notre longue Histoire Européenne, si riche et glorieuse.

 

Nous luttons ainsi contre les modes de vie malsains, la dépréciation de soi, et exaltons la grande santé tant physique qu'intellectuelle.

 

Par cette fête nous mettons de l'ordre autour de nous individuellement et collectivement, nous  donnons forme au monde qui nous entoure et nous nous mettons ainsi en harmonie avec l'harmonie du monde.

 

Oui, lorsque nous nous rassemblons ensemble, tout fait sens.

 

Vu sur l’excellant blog :

http://debonspaiens.canalblog.com/archives/2017/07/04/35446390.html 

 

  roueSOLAIREfeu

 

***********************************************

 

A TOUTES ET TOUS, JOYEUX SOLSTICE D’ETE

2022 !

(Terre & Peuple)

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites