Résistance Identitaire Européenne

Société

Au Canada, des albums de «Tintin», « Asterix» et «Lucky Luke» jugés racistes brûlés dans une école

IMG 20210911 WA0013

Des albums de « Tintin en Amérique », « Astérix et les indiens » ou encore trois albums de Lucky Luke, jugés offensants pour les Amérindiens, ont été brûlés en 2019 dans une école canadienne.

La porte-parole du conseil scolaire de cet établissement avait évoqué des ouvrages au « contenu désuet et inapproprié ». LP/Fred Dugit

En 2019, une fédération d’écoles canadiennes francophones avait choisi de faire un tri dans les rayons de ses bibliothèques et supprimer 5 000 livres jeunesse dont des bandes dessinées, des romans et des encyclopédies. Selon elle, ces ouvrages véhiculaient des préjugés sur les peuples autochtones.

Lors d’une cérémonie, certains livres comme de « Tintin en Amérique », « Astérix et les indiens » ou encore trois albums de Lucky Luke ont été brûlés. Une vidéo destinée aux élèves expliquait la démarche qui visait à « enterrer les cendres » du « racisme, de la discrimination et les stéréotypes dans l’espoir que nous grandirons dans un pays inclusif où tous pourront vivre en prospérité et en sécurité ». D’autres cérémonies initialement prévues n’ont pas pu avoir lieu en raison de la pandémie de Covid-19.

« Il s’agit d’un geste de réconciliation avec les premières nations et d’un geste d’ouverture envers les autres communautés présentes dans l’école et notre société », avait justifié, auprès de la radio Canada, Lyne Cossette, porte-parole du conseil scolaire de cette fédération, évoquant des ouvrages au « contenu désuet et inapproprié ».

Source : Le Parisien avec AFP, le 9 septembre 2021.

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites