Résistance Identitaire Européenne

Culture Enracinée


A la Saint-Nicolas, c'est la mort de Monsieur Cochon !

A la Saint-Nicolas, c’est la mort de Monsieur Cochon !



Est-il besoin de rappeler la place immense, irremplaçable du porc dans l'alimentation traditionnelle du paysan de l'Est de la France? Il est la viande familiale par excellence, celle qu'on mêle à tous les repas. Il est aussi l'animal qu'on élève et qu'on tue soi-même, et dont la mort est l'occasion de renforcer les liens sociaux et familiaux. Il est surtout, de son vivant, celui à qui tout profite : tout ce qui dans l'alimentation humaine est considéré comme déchets (eaux grasses, babeurre, épluchures...) contribue à produire graisse, sang et viande qui deviendront autant de bandes de lard, chapelets de boudin et de saucisses, terrines de pâté. Comme le veut le proverbe, « dans le cochon tout est bon ».

Lire la suite

ImprimerE-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites