Résistance Identitaire Européenne

Le dernier tango Trudeau-Soros.

De Defensa

George Soros, l’ogre des Carpathes, projette de faire du Canada un théâtre d’opération pour son projet d’Open society. Non satisfait d’avoir orchestré une révolution de couleur qui menace la sécurité des États-Unis d’Amérique, Soros a jeté son dévolu – et son pognon – sur ce Dominion nordique qui n’est qu’un vaste camp de prospection des matières premières au service des joyaux de la Couronne. Royaume chimérique, ayant érigé le multiculturalisme au rang d’une doctrine d’état, le Canada maintien entre ses serres un Québec qui n’arrive plus à véritablement s’émanciper.

Lire la suite

Imprimer E-mail

SWIFT : COMMENT DEGUSTER LES ENFANTS CATHOLIQUES IRLANDAIS.

les carnets de Nicolas Bonnal. 

Soumis durant des siècles à la cruauté des ogres protestants anglais (l’un d’eux vint en France et faisait collection d’oreilles de nos prêtres), les « papistes » irlandais, à qui la littérature british doit pourtant les quatre cinquièmes de ses génies, ont eu droit à tout : déportation, esclavage (lisez White cargo de Jordan et Walsh), famine, extermination jusque dans les églises sous le puritain Cromwell qui voulait remplacer le déjà vieux dimanche des chrétiens par le sabbat des Juifs qu’il avait rappelés à Londres pour détrôner Amsterdam et conquérir les mers et les marchés financiers. Cromwell créa l’Océania d’Orwell, qui a depuis la vie dure. Lisez Harrington à cet effet. Sur la Grande famine, je vous recommande pour commencer la page Wikipédia en anglais sur an Gorta Mór, Pendant qu’on mourait de faim en Irlande, on exportait dans ses ports ! Ô liberté du commerce ! Que de crimes on déguste en ton nom !

Lire la suite

Imprimer E-mail

Syrie: les Etats Unis utilisent-ils les groupes terroristes contre la Russie?

22 septembre 2017

Alors que la fin de Daesh s’annonce en Syrie, les forces régulières syriennes et la Russie font l’objet d’attaques conjointes entre les groupes terroristes et les forces d’oppositions « démocratiques » soutenues par les Etats Unis. Une coïncidence ou le retour de la guerre sale pour défendre à tout prix le contrôle sur la zone pétrolière de Deir ez-Zor?

Lire la suite

Imprimer E-mail

Inéligibilité pour les « racistes », cinglante défaite de la LICRA.

21 septembre, 2017

Jeune Nation

Dans une tribune sur la moralisation de la vie politique française du 20 juillet 2017 publiée sur son site, le président de la LICRA, Alain Jakubowicz avait déclaré que les racistes, les antisémites, les négationnistes et les homophobes n’ont rien à faire sur un bulletin de vote. Il souhaitait ainsi (et on sait le caractère d’oukase qui s’attache aux « souhaits » de ces gens-là…) que le « Parlement grave dans le marbre de la loi que l’expression du racisme, de l’antisémitisme, du négationnisme, de la xénophobie, de l’homophobie ou de toute forme de discrimination doit conduire à l’inéligibilité de son auteur ».

Lire la suite

Imprimer E-mail

Pourquoi la liberté d’expression est un conte de fées .

medias francais

17 Sep 2017

La liberté d’expression fait partie des nobles principes dont se prévalent les régimes qui se disent “civilisés” et se prétendent “démocratiques”. Pour l’idéologie libérale, les choses sont simples. Comme nous sommes libres et égaux, nous jouissons tous de la possibilité de nous exprimer comme nous l’entendons. Attachée à notre nature, cette liberté inaliénable serait à la portée de tous. Dans ce monde idéal où les libertés n’attendent que l’initiative individuelle pour s’accomplir, où chaque individu est un Robinson en attente d’une île déserte pour y bâtir un monde à son image, chacun serait libre de s’exprimer en toutes circonstances.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Les exercices militaires russo-biélorusses « Zapad 2017 ».

 

Zapad 2017

Depuis l’organisation du coup d’État en Ukraine, l’installation d’ atlanto-sionistes à Kiev et l’indépendance de la Crimée, l’Otan alimente la paranoïa de ses membres est-européens. Moscou n’aurait pas protégé les Criméens d’un gouvernement incluant des « nazis » et des sionistes, mais conquis par la force et annexé ce territoire historiquement russe. Grâce à cette narration, Washington parvient à occuper militairement l’Europe de l’Est, sans que les peuples soumis ne protestent. Au contraire, ils s’alarment des manœuvres militaires russo-biélorusses.

Lire la suite

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites